Image d'en tête - Licence Professionnelle Communication Publique & Outils Numériques

Interview des étudiants – Promotion 2021/2022

Par lpcpon

Prescillia Robinet – Etudiante en formation initiale

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

“ Je m’appelle Préscillia Robinet, je viens d’un bac STMG spécialité Ressources humaines et Communication, que j’ai obtenu en 2019. J’ai ensuite poursuivi en BTS Communication à Metz, au Lycée de la Communication, lui obtenu en 2021. Je suis aujourd’hui en Licence Professionnelle Communication Publique et Outils Numériques à l’IUT Nancy – Charlemagne.”

Pourquoi avez-vous choisi la LP CPON ?

“ En premier lieu parce que j’ai fait un stage, dans le cadre de mon BTS Communication, à la mairie de Bar-le-Duc au service Communication. J’ai vraiment apprécié l’idée de communiquer sans objectifs marketing derrière, sans chiffres, sans profit, et c’est pour ça que j’ai décidé de me rediriger vers ce type de communication : car il n’y a pas d’enjeux financiers à proprement parler.”

Par quel biais avez-vous entendu parler de cette formation ?

“ Je l’ai simplement découverte en faisant des recherches sur internet, en particulier sur les réseaux sociaux. Je connais également une ancienne étudiante du BTS Communication, dans mon ancien établissement, qui est venue faire cette licence cette année. J’ai également par le biais d’autres connaissances en découvrir un peu plus sur le domaine.”

Quels sont vos projets une fois cette formation terminée ?

“ Dans l’immédiat, ça serait de trouver un emploi dans le domaine public, surtout dans la communication. Bien évidemment décrocher un CDI le plus rapidement possible et commencer ma vie active.”

Quel est votre projet professionnel ?

“ Je n’ai pas d’organisme public bien précis en tête. Je pense que les premières années où je serais dans le monde du travail j’obtiendrais, comme tout le monde, essentiellement des CDD. Si j’ai l’occasion de changer régulièrement d’organismes publics : travailler pour des EPCI, des collectivités territoriales, des domaines qui dépendent plus directement de l’Etat. Je pense essayer un peu de tout avant de trouver ma voie.”

Marie Leusière – Etudiante en alternance

Est-ce que vous pouvez vous présenter ?

“ Je m’appelle Marie Leusière, j’ai 21 ans. J’ai obtenu un bac littéraire en 2018, ainsi qu’un DUT Information-Communication spécialité Communication des organisations en 2021. Je suis actuellement étudiante en Licence professionnelle Communication Publique et Outils Numériques.”

Pourquoi avoir choisi la LP CPON ?

“ J’ai choisi cette licence professionnelle car je voulais vraiment une formation professionnalisante. C’est pour ça que j’ai choisi de plutôt m’orienter vers une licence professionnelle plutôt qu’une licence générale. J’ai fait ce choix car j’ai effectué tous mes stages en mairie qui m’ont énormément plu, ce qui m’a conforté dans ce choix. En plus de ça, les outils numériques sont vraiment indispensables dans le monde actuel. On ne peut pas s’en passer, d’autant plus avec les réseaux sociaux et internet. Ça me semblait vraiment être le meilleur compromis entre une formation dans le domaine qui me plaît  et les outils numériques qui sont nécessaires à l’heure actuelle.”

Par quel biais avez-vous entendu parler de cette formation ?

“ Je n’en ai pas vraiment entendu parler, j’ai trouvé par mes propres moyens en cherchant les formations qui existaient dans le domaine. Je suis allée sur le site de l’ONISEP, j’ai ensuite tapé “ licence professionnelle communication” et j’ai listé toutes celles qui existaient. Et mon choix s’est porté sur la LP CPON.”

Quelle est votre entreprise d’accueil et quelles sont vos missions ?

“ Mon entreprise d’accueil est l’Établissement Français du Sang. Pour le moment mes missions consistent à faire les Packs Communication: que ça soit les packs de sensibilisation, ceux qui sont personnalisés en fonction des saisons et périodes de l’année (comme la rentrée ou l’Octobre Rose etc.), les Packs Merci afin de remercier les partenaires ou leur envoyer des packs de sensibilisation ou autre. Je fais également pas mal d’événementiel, je vais donc me rendre sur les lieux de collecte. Je vais aider les bénévoles, les “gérer”. Je vais ensuite prendre environ 40 photos de l’événement pour ensuite les envoyer au service communication qui va les valider et les publier sur les réseaux sociaux. Je vais parfois interviewer les donneurs pour avoir leur ressenti, ce qu’ils ont aimé ou pas. Je vais également m’occuper de la pose de tout ce qui est signalétique pour les collectes, afin de bien les mettre en évidence.”

Quels sont vos projets une fois cette formation terminée ?

“ J’hésite beaucoup entre continuer mes études ou m’arrêter suite à cette formation. Je verrais en fonction de mon ressenti à la fin de cette année. Si je souhaite continuer, je m’orienterai sûrement vers un Master en Communication des Organisations ou encore un Master en Communication Publique.”

Quel est votre projet professionnel ?

“ J’aime l’éventualité de me faire embaucher dans mon entreprise d’accueil suite à mon contrat d’alternance. Sinon j’essaierai de trouver un travail dans les mairies car j’ai beaucoup aimé ça lors de mes précédents stages et j’aimerais beaucoup travailler dans ces structures.”

Svenja Sauter – Etudiante Erasmus

Est-ce que vous pourriez vous présenter ?

“ Je m’appelle Svenja Sauter, j’ai 27 ans et je viens d’Allemagne. J’ai fini ma formation de réalisatrice média numérique et print en 2017 et commencé mes études de «Informationsdesign» à l’université «Hochschule der Medien» à Stuttgart en 2018. Actuellement, je suis en 7e semestre que je passe ici à l’IUT en prenant des cours des licences pro CPON et CréaPub. En même temps, je travaille en tant que développeuse pour une agence web. ”

Qu’est-ce qui vous a poussé à suivre le programme Erasmus dans cet établissement et dans cette formation en particulier ?

“ À mon université on a un grand choix de cours ce qui nous permet de nous spécialiser dans les domaines qui nous intéressent. Ici, je voudrais d’un côté bien sûr compléter ces connaissances acquises en Allemagne mais également améliorer mon français. Pour l’instant par exemple, je n’ai pas encore réalisé de grandes stratégies de communication. J’étais seulement responsable de certains détails comme la création du matériel ou la communication avec les clients. Je souhaite voir et apprendre le grand ensemble qui fait une stratégie de communication: les différentes étapes, comme la recherche, l’analyse, la planification et la mise en œuvre etc. ”

Par quel biais avez-vous entendu parler de cette formation ?

“ Quand j’ai commencé ma recherche pour une université qui pourrait m’offrir la possibilité d’apprendre de nouvelles choses dans les domaines qui m’intéressent je suis tombée sur l’IUT Charlemagne. Après avoir consulté le tableau des cours ouverts aux étudiants Erasmus j’étais convaincue de pouvoir trouver ce que je recherche dans cette formation. ”

Quels sont vos projets une fois cette formation terminée ?

“ Après être retournée en Allemagne en Janvier 2022, je vais d’abord me préparer pour ma thèse qui va suivre durant le 8e semestre. Après cela, je n’ai pas prévu de poursuivre un Master mais de m’installer avec mon copain dans une région sympathique en Allemagne. ”

Quel est votre projet professionnel ?

“ Après avoir fini mon Bachelor, probablement en août 2022, je souhaite travailler dans une agence où je peux faire de la création, du design comme du codage, mais où je peux également soutenir mes collègues pour les campagnes de communication. Éventuellement, je pourrais même rester dans mon agence actuelle. Si ce n’est pas le cas et que je ne trouve pas directement ce que je recherche, je me sens également capable de faire du freelance ou de soutenir des agences/entreprises en télétravail. ”

Orienter sa recherche d’alternance

Depuis maintenant un an, la licence professionnelle communication publique et outils numériques offre à ses étudiants la possibilité d’effectuer leur formation en alternance. Cette nouvelle modalité peut être décisive quant au choix de la formation en études supérieures. La promotion 2020-2021 compte au total 6 alternants, chacun venant de parcours différents (DUT, BTS, Licence…). Ainsi les étudiants alternants ont entrepris au préalable une recherche d’alternance. Nous vous proposons de revenir plus en détail sur cette recherche afin de vous éclairer et de vous orienter sur la démarche à adopter. Les alternants de la promotion vous livrent les démarches qu’ils ont suivies.

Les études à distance : la détresse grandissante des étudiants

Depuis maintenant presque un an, la COVID-19 sévit sur le territoire français. Son arrivée mais aussi sa résistance ont poussé le pays à s’adapter sur de nombreux plans, y compris celui de l’éducation et des études supérieures. Afin de limiter le risque de propagation au maximum, la majorité des étudiants français sont contraints d’effectuer leur formation à distance. De semaine en semaine, l’écho de retombées négatives se fait entendre de plus en plus.

Une mise à distance qui dure

Le 16 mars 2020, la France a connu son premier confinement dû au coronavirus. Depuis cette date, les études supérieures ont connu une certaine « révolution ». Finis les cours en présentiel dans la mesure du possible, afin d’éviter au maximum les contacts et donc la propagation du virus, bonjour aux cours à distance par le biais des plateformes de télécommunication et de travail collaboratif. Teams, Zoom, chaque établissement et même chaque enseignant y va de sa préférence.