Les fêtes de Saint Nicolas en route pour le classement au patrimoine de l’UNESCO.

Les fêtes de Saint Nicolas viennent d’être classées à l’inventaire du patrimoine culturel français. Un premier pas vers l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité ? Retour sur cet événement incontournable dans la vie des Nancéiens.

compte Instagram @fetes_de_saint_nicolas

Vendredi 30 novembre, la ville de Nancy a annoncé l’inscription des fêtes de la Saint Nicolas au patrimoine culturel et immatériel français. Une première étape obligatoire pour espérer,  comme le souhaite la ville, figurer au patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO.

Qu’entend-on par patrimoine culturel « immatériel » ?

Le patrimoine culturel, ce n’est pas une simple collection d’objets ou de monuments. Cela peut être un ensemble de traditions, de pratiques orales, de savoir-faire artisanaux et même de manifestations festives anciennes ou contemporaines. Selon un rapport de l’UNESCO, « sauvegarder le patrimoine culturel des différents pays du monde est “un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante”. Une convention ratifiée par 175 pays entre 2003 et 2017 pose les bases de cette sauvegarde du Patrimoine Culturel et Immatériel. La France l’a signée en 2006. C’est le département du Pilotage de la recherche et de la Politique scientifique (DPRPS) de la direction générale des Patrimoines (Ministère de la Culture) qui suit les dossiers de candidatures pour la France et les transmet à l’UNESCO. La ville a largement communiqué sur le sujet en indiquant sur les programmes des fêtes de Saint Nicolas « Objectif Unesco », ainsi que sur le site dédié aux festivités.

La candidature de la ville de Nancy s’inscrit dans une démarche de positionnement touristique.  La ville a d’ailleurs déposé la marque « Saint Nicolas » et ses variantes à l’INPI dès 2009, ce qui annonçait son intention de devenir la capitale de cette fête. C’est l’opportunité  d’accroître sa notoriété et de lier son identité à la fête de Saint Nicolas dans l’esprit du public. Le marché de Noël a par exemple été rebaptisé « Village de Saint Nicolas », une façon de se démarquer par rapport à la quantité de marchés de Noël réputés du Grand Est, à Metz et surtout en Alsace.

Une édition 2018 haute en couleurs

Le programme des fêtes de Saint Nicolas s’étend du 23 novembre au 6 janvier 2019, soit 45 jours de festivités ancrées dans le patrimoine lorrain. Le point d’orgue étant bien entendu le défilé du samedi 1er décembre. Ce défilé rassemblait comme chaque année les chars des communes du Grand Nancy ainsi que les enfants des MJC . Les animations les plus spectaculaires du défilé étant les immenses animaux et personnages mécaniques.

Au menu cette année, signalons notamment :

  • le Village Gourmand place Vaudémont
  • la patinoire place Simone Veil
  • la grande roue place Carrière
  • un spectacle son et lumière “Rendez vous de Saint-Nicolas” projeté en semaine et les weeks-ends
  • différentes manifestations dans la continuité du 45e anniversaire du jumelage avec la ville japonaise de Kanazawa, en présence de son maire.

Une communication locale et nationale

La volonté de faire les choses en grand se manifeste également par une stratégie de communication ambitieuse. Cette année, le budget général de l’événement est passé de 900 000 euros à 1,2 millions d’euros.

affiches-teasing

La ville a utilisé différents moyens de communication pour promouvoir l’événement : une campagne d’affichage dans toute la Lorraine, à Lyon, ainsi qu’en Belgique et en Allemagne. Elle se compose d’un teasing affiché dans les rues avec le début du slogan “A Nancy, on a de grandes”, puis le slogan en entier. Il est décliné trois fois : “À Nancy, on a de larges sourires, de longs chapeaux, de grandes oreilles.” Les visuels de la campagne ont été, comme depuis plusieurs années, créés par le collectif nancéien Schlep. Ce collectif a notamment réalisé les visuels d’autres structures et événements de la région comme l’Autre Canal ou le Festival JDM (Jardin du Michel).

 Pour la première fois, un spot tv a été diffusé sur les chaînes nationales France 2, France 3 et France 5. Il reprend les visuels de la campagne d’affichage avec une musique signée par le rappeur nancéien Kikesa.

La stratégie digitale a été renforcée avec la création d’une page Facebook et de comptes Twitter et Instagram aux couleurs des fêtes de Saint Nicolas avec le hashtag #fsn2018. L’événement est aussi relayé sur les réseaux sociaux de la ville de Nancy, qui a proposé un live pour l’illumination du sapin et l’inauguration des animations vendredi 23 novembre.

passe-tête

Toute la ville affiche les couleurs de Saint Nicolas.  Par exemple, dès l’arrivée en gare, les touristes peuvent se photographier dans des panneaux passe-tête à l’effigie à l’effigie de Saint Nicolas. Et comme chaque année, l’office du tourisme propose des goodies à l’effigie du patron des Lorrains : mugs, porte-clés, carte postales, tote bag, etc.

L’édition 2018 de la Saint Nicolas repose sur un dispositif global et monte clairement en puissance par rapport aux éditions précédentes : augmentation du budget, diversification des canaux de diffusion. L’inscription au patrimoine culturel et immatériel français est un signe encourageant pour la communication de la ville de Nancy. Reste à savoir si ce succès se poursuivra avec la validation de sa candidature au patrimoine de l’UNESCO.

 

Les réseaux sociaux dédiés “Fêtes de Saint Nicolas” :

Page Facebook  https://www.facebook.com/pg/fetesdesaintnicolas

Compte Twitter https://twitter.com/fetes_stnicolas

Instagram : https://www.instagram.com/fetes_de_saint_nicolas/

Programme des fêtes de Saint Nicolas sur le site de la ville : https://saint-nicolas.nancy.fr/accueil-2250.html

L’article sur l’identité de la Saint-Nicolas par la promo 2017-2018