Michaël BORNE

Professeur de Typologie des outils web de la Licence professionnelle Communication publique et outils numériques à l'IUT Nancy Charlemagne

Michaël BORNE

Enseignant en informatique, spécialisé dans les usages des TIC dans la communication, ainsi que dans la gestion de sites web et de bases de données.

Il intervient depuis 2012 au sein de la LP CP&ON en tant que professeur de Typologies des outils web. Il enseigne également dans le département Techniques de Commercialisation. En dehors de l’IUT, il exerce dans la conception web et webmastering pour un éditeur.

Le but de son cours est de faire découvrir les principaux outils numériques et leur utilisation professionnelle au service de la communication numérique.

 

Jean-Marie LECOMTE

Professeur d'anglais de la Licence professionnelle - Communication publique et outils numériques à l'IUT Nancy Charlemagne

Jean-Marie LECOMTE

Enseignant-chercheur, il est également maître de conférences spécialisé dans les études anglaises et nord-américaines. Il intervient en tant que professeur d’anglais depuis 2005 à l’IUT Nancy-Charlemagne, mais ce n’est qu’à partir de 2007 qu’il le fait au sein de la LP CP&ON.

Il enseigne aussi dans l’Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel (IECA) de Nancy, une école de l’Université de Lorraine.

La particularité de son cours est qu’il est basé sur des études de documents audiovisuels anglophones, destinés à des cibles de la Communication publique d’une part, et à des campagnes de sensibilisation d’autre part.

Nicolas GREGORI

Professeur d'Ergonomie et usages de la Licence professionnelle Communication publique et outils numériques à l'IUT Nancy Charlemagne

Nicolas GREGORI

Il est enseignant-chercheur en psychologie sociale et psychologie ergonomique. Depuis 2014, il est le responsable du département Information-Communication de l’IUT Nancy-Charlemagne.

Il intervient depuis 2002 au sein de la licence professionnelle sur une formation intitulée “Ergonomie et usages” dont l’objectif est de présenter diverses méthodes de l’ergonomie du web. Il intervient également sur une courte formation aux techniques d’enquête (essentiellement le questionnaire).

Il enseigne aussi en master 2 “Sciences cognitives” et en master 2 “Psychologie du travail” à l’université de Lorraine. Enfin, il est membre du laboratoire PErSEUs (Psychologie Ergonomique et Sociale pour l’Expérience utilisateurs) situé à Metz.

Laurent HERMANN

Professeur d'Ecriture multimédia de la Licence professionnelle Communication publique et outils numériques à l'IUT Nancy Charlemagne

Laurent HERMANN

Enseignant en système informatique, spécialisé dans les bases de données et le référencement web.

Il intervient depuis 1999 au sein de cette Licence professionnelle en tant que professeur d’Ecriture multimédia. En dehors de l’IUT, il enseigne chez AMS Formation et à l’Atelier IGLOO qui se situent à Nancy. Il travaille également à son compte comme formateur sur des thèmes tels que les bases de données.

L’objectif de son cours est d’expliquer l’écriture web dans un environnement sémantique et de liens en vu d’un bon référencement.

Adresse mail : laurent.hermann@citinet.fr

Pierre BRESSON

Professeur de Communication de crise de la Licence professionnelle Communication publique et outils numériques à l'IUT Nancy Charlemagne

Pierre BRESSON

Il est enseignant et communicant spécialisé dans le marketing ainsi que dans les communications de crise, commerciale, d’innovation et de sécurité. Il intervient depuis vingt-cinq ans à l’IUT et depuis 2002 dans notre licence via son cours de communication sensible.

Il est également professeur à l’ICN et à l’Université de Lorraine en Master 1 et 2. Du côté du privé, il intervient auprès des organisations des syndicats professionnels avec la communication commerciale mise à disposition par les PME.

Le but de son cours est de nous faire découvrir comment réagir et faire face à des situations particulières dans le cadre d’une communication d’urgence dégradée.

Anne PIPONNIER

Professeur de Gestion de projet de la Licence professionnelle Communication publique et outils numériques à l'IUT Nancy Charlemagne

Anne PIPONNIER

Enseignante-chercheur en Information-Communication, spécialisée dans l’approche communicationnelle des dispositifs de projet.

Depuis la rentrée 2014, elle intervient dans la LP CP&ON pour tout ce qui concerne les fondamentaux de la Communication publique et territoriale. Elle le fait aussi en Licence, Master et Doctorat à l’Université de Lorraine.

Elle enseigne de nombreux cours : de la Gestion de projet au Développement territorial en passant par la Communication publique et territoriale.

Le but de ses cours est donc de contribuer au socle des enseignements de la formation.

Conférence Cap’Com: Faut-il payer pour être vu sur Facebook ? 

Lors du forum Cap’Com 2014, deux de nos étudiantes ont pu assister à une conférence sur l’utilisation du réseau social Facebook et notamment sur l’intérêt de payer pour augmenter sa visibilité. Revenons en quelques phrases sur ce thème.

L’utilisation des réseaux sociaux pour l’organisation d’un événement

Tout d’abord, si un événement est prévu au cours de l’année, il convient de le relayer sur les réseaux sociaux. Pendant l’événement, il faut publier des photos et vidéos afin de faire vivre l’événement auprès des internautes. Mettre en place un teasing peut être également intéressant (exemple : J-3 …, J-2 …). La réactivité est alors essentielle, il faut être le premier à parler de ce qui s’y passe !

Au cours de l’année, on peut organiser un concours photo ou créer un petit reportage afin de faire vivre la page, et faire participer les personnes qui aiment la page Facebook.

A l’occasion d’un événement, on peut aussi créer un personnage qui l’incarne, et imaginer des petits jeux entre ce personnage et les internautes, tant sur internet que dans la “vie réelle”, en organisant des animations en ville afin de faire la promotion de l’événement.

Au niveau des retombées, tous ces moyens participeront à donner l’image d’une ville dynamique et originale.

Les différents moyens pour faire vivre sa page Facebook

On peut organiser un concours photo où les personnes devraient mettre en ligne leurs photos, la gagnante sera désignée selon le nombre de j’aime sur chaque photo. La photographie permet de valoriser l’image de la ville, ainsi que de créer un sentiment de fierté chez les fans.

On peut aussi raconter une histoire : par exemple en hiver, valoriser le travail des agents de déneigement, les prendre en photo et expliquer leur travail. Cela permet aussi d’améliorer la compréhension des habitants par rapport à ce travail, de la difficulté de la tâche s’il y a des intempéries, et ainsi de diminuer significativement le nombre de commentaires négatifs si des petits problèmes ou retards se présentent.

Proposer des jeux aux fans : Par exemple, un jeu “connaissez-vous bien votre ville ?”. Cela consiste à prendre en photo des quartiers de la ville et faire deviner aux gens leur emplacement exact. Il ne faut pas que l’endroit soit trop évident, pour que les gens cherchent un peu.

Faire participer la communauté : Capitaliser sur les photos que les habitants ont pris de la ville. Il ne faut pas oublier de citer les crédits photo. Cela se fera sur une durée d’une 20aine de jours, pas plus au risque de lasser. Les personnes participants ont alors un sentiment de fierté lorsque leur photo est publiée.

Si la ville dispose d’un magazine, on peut proposer aux personnes de se prendre en photo avec leur magazine partout dans le monde.

 

 En conclusion, faut-il payer pour être vu sur Facebook ?

La réponse est NON, si l’on veut privilégier la qualité des fans à la quantité. Il est important de payer uniquement si nous avons pour but d’augmenter de manière considérable de nombre de fans sur la page (des centaines de milliers), mais du coup il faudra acheter des fans, qui ne se sentiront pas concerné par nos actions.

Il faut travailler sur le positif pour générer du positif. Etre présent sur Facebook nécessite d’être disponible le soir et les weekends. Les innovations sont importantes pour se démarquer.
Quant aux commentaires négatifs, il est essentiel d’y répondre de manière intelligente, de chercher à comprendre la colère de la personne et tenter de l’apaiser. Enfin, chaque opportunité doit être saisie.

Le projet tutoré long 2014-2015

Le projet tutoré long 2014-2015
La Boucle de la Moselle par l'association des Boucles de la Moselle

La Boucle de la Moselle

Ce projet tutoré long a pour but de faire connaitre internationalement, une piste fluviale, pédestre mais surtout cyclable qui passe par plusieurs villes et villages de Meurthe-et-Moselle. La Boucle de la Moselle a l’avantage de passer par des lieux dotés d’un patrimoine culturel et architectural qui ne peuvent qu’attirer les touristes

La Boucle de la Moselle par l'association des Boucles de la Moselle

La Boucle de la Moselle par l’association des Boucles de la Moselle

 

La promotion de la LP CP&ON est divisé par groupe de 7, avec 4 étudiants dans chacun d’eux qui travaillent ensemble sur ce sujet tout au long de l’année. C’est la première fois que le projet tutoré long est le même pour tous. Des réunions ont lieux avec le commanditaire du projet a peu près tous les mois, et différents intervenants qui ont un rapport de près ou de loin avec La Boucle de la Moselle, viennent nous éclairer sur certaines pistes pour mener à bien ce projet. Les élèves sont accompagnés et supervisés par une autorité de tutelle avec qui ils peuvent analyser l’état d’avancement du projet et acquérir quelques conseils stratégiques.

Ce projet débouchera sur une soutenance en mars, et aura pour but de juger la capacité d’analyse des étudiants en terme de demande, et des possibilités de conception et de réalisation.

Conférence Cap’Com’ : “Diffuser la culture numérique dans son organisation”

Par lpcpon

 

Les étudiants de la LP C&ON à la conférence Cap'Com

Les étudiants de la LP C&ON à la conférence Cap’Com

L’atelier Cap’Com « Comment diffuser la culture numérique dans son organisation ? » a été, pour de nombreux professionnels, l’occasion d’échanger sur leurs situations respectives. Retour sur deux tables rondes auxquelles ont participé les étudiants de la LP CP&ON.

Composer avec ses élus, geeks ou pas geeks.

Animée par Christophe Disic, responsable de la communication interne du Ministère de la Santé et des Affaires sociales

L’objectif de cette première discussion était de faire ressortir les différents comportements des élus vis-à-vis de la communication sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter.