Chargé de communication

Par lpcpon
Chargé de communication
Le chargé de communication peut toucher la communication interne, la communication commerciale, la communication institutionnelle, la communication événementielle et le digital. Il peut intervenir de façon transversale sur tous les métiers (édition, événementiel, communication de crise, relations publiques, relations presse, multimédia),  mais peut aussi avoir la charge d’un seul axe de communication bien précis.

Web Designer

Par lpcpon
Le Web designer a des fonctions de directeur artistique, d’infographiste et d’intégrateur web. Il conçoit le design graphique d’un site internet, c’est-à-dire sa charte graphique. Il allie savoir-faire technique ainsi que compétences créatives et a pour objectif de séduire les futurs utilisateurs du site. Il n’est pas un simple exécutant, il a une vision d’ensemble du produit final. Il peut travailler dans une agence web, dans un studio de création multimédia, dans une maison d’édition en ligne.
Ses missions
  • Il conçoit et réalise les pages d’un site web
  • Il conçoit les éléments graphiques (illustrations, bannières, animation) en fonction des désirs du client et du public visé, des impératifs du marketing et des contraintes techniques
  • Il définit le cahier des charges du produit : ergonomie, mode de navigation, arborescence, scénarisation, identité visuelle et sonore
  • Il s’occupe du design des interfaces dédiées au e-commerce et au e-marketing
  • Il conçoit des maquettes et retouche des pages internet
  • Il supervise directement le travail des graphistes, des infographistes et des intégrateurs web
  • Il doit souvent arbitrer entre les aspects artistique et fonctionnel selon des contraintes techniques
Ses qualités
  • Véritable sens du graphisme et compétences artistiques
  • Maîtrise du dessin (sur papier et à la palette graphique)
  • Maîtrise différents logiciels graphiques (Photoshop, Illustrator, Flash, Dreamweaver)
  • Notions dans le maniement d’outils d’intégration (XML, JavaScript)
  • Polyvalent
  • Novateur et curieux
  • Méthodique et organisé
  • Travaille en équipe et souvent sous pression

Chargé de relations publiques

Par lpcpon
Chargé de relations publiques
Le chargé de relations publiques doit promouvoir l’image de marque de l’organisation. Il met en place des actions de promotion externe. On peut exercer ce poste au sein du service intégré d’une entreprise, d’une administration ou dans une agence de conseil spécialisée en relations publiques. Dans tous les cas, il faut savoir que les horaires sont chargés, souvent irréguliers et les déplacements fréquents.

Assistant de communication

Par lpcpon
Assistant de communication
L’assistant de communication est un secrétaire spécialisé dans un service dédiée à la communication. Il participe à toutes les actions qui mettent l’organisme en relation avec son environnement : clients, public, presse, salarié.

Témoignage de Cindy BROSCHARD

Témoignage de Cindy BROSCHARD

Étudiante titulaire d’une licence générale Information-Communication.

Cindy est une étudiante de la licence professionnelle CP&ON promotion 2014-2015. Elle a toujours suivi un cursus en communication avant d’intégrer la licence cette année.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours universitaire ?

En 2011, j’ai intégré l’Université de Lorraine à Metz (Ile du Saulcy) au sein de la filière Information et Communication. J’ai validé cette licence en 2014.

Qu’est ce qui a motivé votre choix à intégrer cette licence professionnelle ?

Lors de ma dernière année d’université, nous avons dû opter pour une option : journalisme, documentation, création numérique et communication des organisations. C’est cette dernière que j’ai choisi, malgré un grand intérêt pour la création numérique.

Ne souhaitant pas continuer en master j’ai découvert cette licence professionnelle via une ancienne étudiante. C’est justement la réunion de la communication des organisations et de la création numérique qui m’a incité à postuler.

Conférence Cap’Com « Le crowdsourcing peut-il contribuer à produire de l’image ? »

L’édition 2014 de Cap’Com, rassemblant les communicants de la fonction publique, avait lieu à Nancy et Metz. Une aubaine pour nous ! Certains étudiants ont eu le privilège d’assister à 6 débats ou conférences. Voici la synthèse de ce que chaque étudiant en a retenu. 

Le thème de la conférence donnée le mercredi 10 décembre 2014 était « Le crowdsourcing peut-il contribuer à produire de l’image ? » Quatre personnes ont pu nous éclairer sur cette question : Benjamin Teitgen, Adjoint au directeur de la communication et responsable de la communication numérique de la ville de Besançon, Nolwenn Kieffer, Directrice conseil de l’agence Phileas, Pierre Bergmiller, Responsable de la communication de la Communauté urbaine de Strasbourg ainsi que Vincent Aubrée, Directeur de la communication et du marketing au sein de la SPL « Destination Rennes ».

Tout d’abord, un intervenant a défini le Crowdsourcing comme la possibilité de créer des collaborations participatives à partir de l’image. On y a principalement recours pour deux raisons:

– la raréfaction du budget

– le développement des outils qui nous permet de prendre des photos/vidéos

Les contenus sont ainsi produits par les citoyens. Le Crowdsourcing c’est donc l’art de capitaliser, organiser,  susciter…

Trois expériences ont été présentées lors de ce colloque :

  • Strasblr : une plateforme qui centralise les images produites par les internautes et propose une mosaïque artistique de Strasbourg
  • La rentrée à Strasbourg : la vie étudiante présentée à travers les vidéos des étudiants
  • Le projet viensenbretagne.com

Témoignage de Marie-Anne JOURON

Témoignage de Marie-Anne JOURON
Marie-Anne JOURON,
étudiante en licence professionnelle Activités et Techniques de Communication option communication publique* en 2011-2012

Marie-Anne JOURON

 

Tout d’abord, pourquoi avez-vous choisi de vous orienter vers les métiers de la communication ?

C’est surtout né d’une rencontre avec un ancien étudiant en communication, lors d’une journée organisée par mon lycée. Ce qu’il avait présenté des métiers de la communication m’avait intéressée.

Quel a été votre parcours universitaire ?

J’ai tout d’abord fait un BTS communication des entreprises, puis une Licence 2 « Culture et communication » et enfin la licence professionnelle Activités et Techniques de Communication (option communication publique).

Que faites-vous actuellement ?

Je suis actuellement assistante de communication pour un service de l’Université de Franche-Comté.

Un bilan sur la formation à l’IUT Nancy-Charlemagne ?

La licence professionnelle a été une année durant laquelle j’ai beaucoup appris dans certains domaines. J’aurais aimé pouvoir en aborder d’autres : à l’époque la formation n’était pas organisée sur le modèle actuel. Ayant choisit l’option communication publique, je n’avais pas de cours de web, ce qui aurait été intéressant. Avoir mêlé ces deux aspects dans l’organisation actuelle de la licence professionnelle est donc une excellente chose.

La licence professionnelle en une phrase ?

Une formation enrichissante !

Avez-vous un conseil pour les – actuels et futurs- étudiants de la licence professionnelle CP&ON ?

Soyez curieux de tout !

 

*ancien intitulé de la licence professionnelle communication publique et outils numériques

Conférence Cap’Com « Construire sa communication au-delà de la réforme territoriale »

Par lpcpon

L’édition 2014 de Cap’Com, rassemblant les communicants de la fonction publique, avait lieu à Nancy et Metz. Une aubaine pour nous ! Certains étudiants ont eu le privilège d’assister à 6 débats ou conférences. En voici la synthèse de ce que chaque étudiant en a retenu. 

Le thème de la conférence donnée le 11 décembre 2014 était « Construire sa communication au-delà de la réforme territoriale ». Elle débutait par un retour avec Mathieu Klein, président du Conseil Général (CG) de Meurthe et Moselle, sur la réforme territoriale engagée depuis 2008. Fort utile pour nos révisions d’avant partiels, il a retracé les grandes étapes de la réforme et fait le point sur l’avenir de nos départements.

DSC02354 18.14.45 2

Ces multiples changements et indécisions quant aux conséquences de la réforme ont été une difficulté de plus pour les services de communication et se sont ajoutés aux difficultés financières dues à la crise. Mathieu Klein a souligné le fait que la communication doit apporter une lisibilité de la réforme territoriale et renforcer le lien entre les intercommunalités et les habitants, sans transposer les inquiétudes des élus dans le débat public. Il faut se concentrer sur le contenu dans un souci d’efficacité et non sur le contenant.

Le point sur « l’Open Data »

Le mardi 9 décembre 2014, l’IUT Nancy-Charlemagne a accueilli Emilie Pawlak (chargée de mission numérique) et Jean-Baptiste Thiébaut (chef de projet et responsable de la Mission TIC) de la Communauté Urbaine du Grand Nancy, qui ont animé une conférence sur « l’Open Data ».

DSC02343

L’open data ou « donnée ouverte » est une donnée numérique, d’origine publique ou privée, produite par une collectivité ou une entreprise. Il en existe de divers formats et de types variables (temps, réel, statistique,…).

Conférence Open Data

Par lpcpon

 » Conférence ouverte sur l’Open Data « 

OpenData L’IUT Nancy-Charlemagne et les étudiants de la LP CP&ON vous invitent à la conférence « Open Data » animée par Emilie Pawlak, chargée de mission Grand Nancy numérique. La table ronde aura lieu le mardi 09 décembre à 14h en salle 500 et sera ouverte à tous les départements de l’IUT.

Mais qu’est-ce que l’Open Data ?

C’est une donnée qui peut être librement utilisée, réutilisée et rediffusée par tous, mais celle-ci ne peut être altérée ou modifiée. Elle relève du domaine public et privé et est notamment produite par les collectivités, les services publics et les entreprises.

Venez en apprendre plus à la conférence !