CV 2.0

CV 2.0

Un CV est semblable à une vitrine, une projection d’une partie de nous qui doit dès les premières secondes faire bonne impression.

Vous l’aurez compris, dégager une image positive est important. Pour obtenir une place en entreprise par exemple, il faut savoir se démarquer tout en offrant un aperçu complet et concis de notre personnalité à nos futurs employeurs.

Crazy Charly Day

Par lpcpon
Crazy Charly Day

Du Jeudi 9 Février 2017 au vendredi 10 Février 2017, l’IUT Charlemagne organisait la 6e édition de son « Crazy Charly Day ». Cette année le thème se portait sur une association « Toit partagé » qui souhaite développer un projet de cohabitation.

 

Qu’est ce que le Crazy Charly Day ?

Linkedin, un réseau social professionnel

Linkedin, un réseau social professionnel

Les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés dans le monde professionnel. Notamment Linkedin, qui permet de présenter le profil professionnel de chacun.

Linkedin, un réseau en plein essor

 

Linkedin est un réseau social professionnel, dont le projet est né en 2002. Du côté des internautes, le réseau a vu le jour quelques mois plus tard, en mai 2003. Souvent comparé au réseau social Facebook, Linkedin c’est plus de 467 millions d’utilisateurs professionnels. Le site permet de créer un curriculum vitae en ligne. Ce dernier est donc accessible et visible par les autres utilisateurs et potentiels employeurs.

S’amuser en aidant son prochain, c’est possible avec la nuit de l’info !

Par lpcpon

bannière_nuit_de_l'info

La nuit de l’info c’est une compétition nationale qui réunit des étudiants pour travailler sur le développement d’une application Web. C’est le challenge que renouvelle la 10ème Nuit de l’Info, qui s’est joué à TELECOM Nancy. L”IUT Nancy Charlemagne, TELECOM Nancy et l’ENSGSI y participent cette année avec une cinquantaine d’étudiants en Master, école d’ingénieur, Licence et DUT. Mais cette nuit a regroupé au niveau national 3068 participants répartis en 392 équipes venues de 108 écoles !

Netlooks, le numérique au service de votre vue

Il y a quelques temps déjà, nous avons pu rencontrer M. Olivier Nouveau Directeur de Nancy Numérique. Durant notre entretien, il nous a mentionné Pierre Andrieu et sa startup Netlooks. L’occasion pour nous de découvrir ce nouvel univers et d’en apprendre un peu plus sur la nouvelle innovation de cet entrepreneur.

Netlooks, c’est une histoire qui débute en 2013, sur une idée de Pierre Andrieu, scientifique et physicien de formation. Il souhaite proposer un nouveau modèle de lunettes, un concept innovant qui offrirait un choix pratiquement infini, accessible au plus grand nombre et cela, sans négliger la qualité.

« Nous avons d’abord réalisé 6 mois d’étude de marché, de sourcing, de faisabilité, puis 18 mois ont été nécessaires en R&D pour trouver les laboratoires et les start-up disposant des technologies que nous recherchions. Notre but était de créer un dispositif à la fois simple et ludique. »

Zoom sur l’ IGN (Institut National de l’Information Géographique et Forestière)

Logo IGN

L’opérateur de l’État en matière d’information géographique et forestière.

L’IGN (Institut National de l’Information Géographique et Forestière) est un établissement public à caractère administratif, mis sous la tutelle des ministres du développement durable et des forêts. L’institut contribue à l’aménagement du territoire, au développement durable, à la protection de l’environnement, à la sécurité nationale et à la prévention des risques. Il s’agit de mettre à jour l’inventaire permanent des ressources forestières et de décrire d’un point de vue géométrique et physique la surface du territoire national et l’occupation de son sol. Il est dirigé depuis 2014 par Daniel Bursaux.

Bérangère Stassin et son étude de la présence sur les réseaux sociaux des villes de Bar-le-Duc, Épinal, Nancy et Metz.

Par lpcpon

 

Conférence de Bérangère STASSIN

 

Mercredi 1er Février, Bérangère STASSIN, maître de conférence à l’Université de Lorraine et chercheuse en sciences de l’Information et de la Communication, nous a fait part d’un de ses travaux de recherche : la e-réputation et plus particulièrement la e-réputation des villes et des territoires de Lorraine. Une étude alors mise en place il y a quelques mois et dont les résultats ressortent progressivement.

Le métier de Community Manager et son origine

Dans un premier temps, l’intervenante a décidé de nous définir le métier de Community Manager. Ce terme désigne la personne en charge de la réputation d’une collectivité, d’une EPCI, d’un musée, par exemple, sur les Médias Sociaux, tels que Facebook ou encore Twitter. Ce métier, très récent, apparaît en France à partir de 2008.

C’est une profession dont les activités sont exercées par d’autres professionnels de la communication jusqu’à ce jour. En 1999, le monde de l’informatique et du Web voit apparaître les premières plateformes de blogs (skyblog), qui sont suivis de Facebook, Twitter, Youtube. Ces médias ont l’avantage d’être ouverts à tous, car les utilisateurs n’ont pas besoin de posséder de réelles compétences informatiques pour ouvrir un compte et de l’alimenter d’actualités.

Nous constatons durant les années 2000 l’apparition de nouveaux bloggeurs dans divers domaines : journalisme, politique, critique, actualités, biens culturels et de consommation (beauté, high-tech). De ce fait, nous constatons que les bloggeurs et leur connaissance médiatique deviennent le nouveau leader d’opinion. Leur parole relativement publique a un écho pour les marques.

Il créé une interactivité entre l’internaute et le blog et développe les relations 2.0. Un internaute lambda pourra ainsi donner son avis directement sur le réseau social ou blog de la marque. Le web 2.0, les réseaux sociaux ont alors un impact en termes de réputation et d’avenir pour les marques et territoires. Ils deviennent un moyen d’analyse des avis des consommateurs et créé une communauté autour d’un produit.

Le métier de Community Manager pour une ville ou une région

Les recherches de madame STASSIN ont permis de déterminer les besoins d’une ville ou d’un territoire en matière de web marketing et de réputation sur Internet. Avec des étudiants, elle a exploré les offres d’emplois des collectivités, et analysé ce qu’attend une ville d’un Community Manager.

Les besoins sont divers et variés : Définir et proposer une stratégie digitale, élaborer un réseau de correspondants internes, mettre à jour les contenus et l’actualité de la ville sur ses réseaux sociaux, valoriser la ville, relayer les informations pouvant impacter les habitants.

Le métier possède différents champs. Il s’agit de gérer et de construire l’identité numérique et l’animation du territoire. Il se doit aussi d’effectuer une communication publique et territoriale destinée à tous, tel que rendre compte des politiques publics au territoire, éclairer les habitants du territoire sur les projets et chantiers en cours mais aussi sur les services offerts par les pouvoirs et institutions publiques.

Les médias sociaux et surtout Facebook sont un nouveau canal de communication, un nouvel outil de marketing du territoire. Un marketing qui a pour but de donner une image favorable au territoire, de prôner le bien-être, d’attirer investisseurs, touristes et habitants.

Les cibles à atteindre par le biais de ce canal sont notamment jeunes et celles qui ne sont plus réellement attentives au magazine municipal.

L’identité numérique du territoire et gérée par le Community Manager et désigne l’ensemble des traces volontaires ou involontaires mises en ligne : les traces déclaratives (ce que je dis de moi sur Internet), les traces calculées (l’ensemble des données chiffrées disponibles sur les comptes, nombre j’aime ou encore d’abonnés), les traces agissantes (ce que je fais en ligne, ce que je tweete, ce que je « like »). De ce fait, la réputation désigne l’ensemble des opinions qu’ont les internautes et les habitants, touristes d’une ville quant à leur lieu de vie ou les consommateurs quant à une marque.

Que font Bar-le-Duc, Épinal, Nancy, Metz sur Facebook ?

L’intervenante a focalisé ses recherches sur les pages Facebook de Bar-le-Duc, Épinal, Nancy et Metz. Elle a notamment relevé et analysé les posts effectués par ces villes sur leur réseau social.

Chaque ville possède son site institutionnel, qui renvoie (par le biais de boutons de partage) vers ses différents médias sociaux propres.

Les thèmes évoqués par les institutions publiques sur ses réseaux sont d’ordre : événementiel et culturel, il s’agit de relayer les événements animant la ville et d’attirer toujours plus de monde ; informations pratiques, communication publique, informer les habitants sur des aspects pratiques qui pourraient les intéresser ; santé et social, don du sang, journées des personnes âgées ; attrait du conseil municipal, les rencontres entre les habitants de quartiers et les élus.

En s’inscrivant sur ces réseaux, les villes s’adressent aux habitants et touristes mais aussi aux anciens habitants, qui suivent l’actualité de leur ancienne ville sur Facebook et continuent à avoir un regard sur leur ville et une certaine nostalgie de leurs souvenirs. Il est très important de maintenir de lien avec ces anciens habitants, car ils jouent un rôle de relais d’opinion de la ville.

Ces cibles peuvent interagir avec leur ville. Comment ? par « like », partage (ils relayent l’information à leur propre réseau et sur leur propre page) ou bien par commentaires, pour une demande de précision.

La présence des villes sur un réseau social n’a pas la vocation à créer la polémique. C’est un document sur la ville, un document numérique enrichi par les abonnés qui vont commenter, partager. Il représente une mémoire et les archives de la ville.

Cette conférence fut très enrichissante. Nous tenons à remercier Bérangère Stassin et nous espérons la retrouver pour d’autres interventions et d’autres travaux de recherches !

Blandine PETIT-MANGIN.

La PAO…. mais qu’est-ce que c’est ?

Vous avez déjà entendu parler de PAO sans vraiment savoir ce que c’était ? Vous aimeriez créer vos propres documents mais vous ne connaissez pas les logiciels adéquats ? Nous allons vous expliquer ce qu’est la PAO le plus simplement possible.

Pour commencer, PAO signifie Publication Assistée par Ordinateur. La PAO a pour but de réaliser des supports de communication (brochures, dépliants, affiches, cartes de visite, livres et bien d’autres encore) à l’aide de logiciels bien spécifiques qui seront ensuite voués à être imprimé. Les plus connus d’entre eux sont Adobe Indesign et Adobe Illustrator car ce sont les plus complets en terme de traitement de texte et de création de documents. Adobe Indesign est particulièrement plus consacré à la mise en page de votre document tandis qu’Adobe Illustrator est un logiciel de création graphique vectorielle qui permet de créer des logos et autres réalisations laissant libre court à votre imagination.

Conférence sur la Communication Politique et Lobbying par L. Sola

Par lpcpon

La seconde conférence organisée par la LP CPON  s’est tenue le vendredi 13 janvier 2017 sur le thème de la communication politique et lobbying animée par Laki Sola.

Conférence sur la communication politique et lobbying par L. Sola

De nombreuses personnes dont des étudiants de l’iut, des professeurs mais également des personnes externes à l’iut sont venu  assister à cette conférence. C’est à travers une interaction avec l’ensemble des participants que Laki Sola s’est présenté et a annoncé les différents points qu’il abordera lors de cette conférence.

L’intervenant Laki Sola est le chargé de mission du président du Sénat, Gérard Larcher. Il est diplômé d’un master en droit public et science politique et d’un exécutive Master en Affaires publiques.  Au sein de cette structure, il assure la globalité de la communication dont la communication digitale ainsi que les relations presse.

Dans un premier temps, l’intervenant a défini ce qu’est le lobby. Le mot « lobby » est un concept né au 19ème  siècle dans la chambre des communes britannique et signifie« couloir antichambre ». Le lobby est un groupe de pression ou d’influence créé dans le but de promouvoir et défendre les intérêts privés d’un groupe donné. Celui-ci  exerce des influences sur des personnes ou institutions publiques détenant le pouvoir.

Un lobby peut prendre la forme d’organisme comme un groupe industriel, une association environnementale, un syndicat (lobby institutionnel). Chaque lobby se caractérise par sa cible qui est décideur public. Il est possible pour tout le monde de participer à un lobby afin de défendre une cause qu’il juge légitime. Le lobby est un contre-pouvoir qui s’organise pour influencer la population face à une autorité.

Après avoir défini ce qu’est le lobby, Laki Sola a révélé une des stratégies utilisée par les experts en lobbying, le « Grass Roots ». Cette stratégie est l’observation d’une situation qui manipule l’opinion publique pour soulever une question importante. Grâce à des outils d’analyse de l’environnement, cette stratégie permet  d’établir des dispositifs  pour répondre à une menace.

Dans un second temps, Laki Sola nous à décrit quelles étaient les qualités primordiales d’un lobbyiste, telles que la connaissance de son écosystème ou encore se mettre à la place de son client pour mieux cerner l’importance de le défendre. Il nous a aussi expliqué par le biais d’un cas pratique la différence entre une campagne de communication et un lobbying. Pour finir, il a partagé avec nous ses expériences en les illustrant d’exemples réels auxquels il a dû faire face et nous a décrit en quoi consiste la communication politique.

Durant cette présentation, nous apprenons que le président du Sénat est entouré d’une équipe de 17 collaborateurs qui l’assiste, lui prépare des rendez-vous avec des politiques et l’aide pour mener à bien ses fonctions. Il doit avoir une communication institutionnelle quand il  s’exprime en tant que personnage public de l’Etat.

Ce fût une conférence enrichissante pour l’ensemble des participants qui apprirent ce qu’est la communication politique et le lobbying. Ce fût également l’occasion pour monsieur Laki Sola d’échanger avec un public sur sa profession et de transmettre sa passion pour la politique et la communication d’influence.

Marvin GOUBIN