Les études à distance : la détresse grandissante des étudiants

Depuis maintenant presque un an, la COVID-19 sévit sur le territoire français. Son arrivée mais aussi sa résistance ont poussé le pays à s’adapter sur de nombreux plans, y compris celui de l’éducation et des études supérieures. Afin de limiter le risque de propagation au maximum, la majorité des étudiants français sont contraints d’effectuer leur formation à distance. De semaine en semaine, l’écho de retombées négatives se fait entendre de plus en plus.

Une mise à distance qui dure

Le 16 mars 2020, la France a connu son premier confinement dû au coronavirus. Depuis cette date, les études supérieures ont connu une certaine « révolution ». Finis les cours en présentiel dans la mesure du possible, afin d’éviter au maximum les contacts et donc la propagation du virus, bonjour aux cours à distance par le biais des plateformes de télécommunication et de travail collaboratif. Teams, Zoom, chaque établissement et même chaque enseignant y va de sa préférence.