Le bilan mi-mandat de la ville de Nancy, lauréat du Grand Prix Cap’Com

Le bilan mi-mandat de la ville de Nancy,  lauréat du Grand Prix Cap’Com

C’est au cours de la 29ème édition du Grand Prix de la communication publique qui s’est tenue les 5, 6, et 7 décembre derniers au Havre que la ville de Nancy s’est vu décerner le Cap’Com d’argent dans la catégorie « communication institutionnelle ».

C’est grâce à son bilan mi-mandat « Aimons Nancy » sur les engagements pris par l’équipe municipale que la collectivité nancéienne a su se distinguer. Fruit d’une grande consultation citoyenne de six mois et plus de 8000 rencontres, ce bilan est un point d’étape des mesures phares de la ville, publié sous forme d’un hors-série et décliné sur le web.

Un bilan, trois objectifs 

  • Simplicité

Au travers de textes courts, objectifs et pédagogues, la ville de Nancy a su produire un discours accessible à tous les nancéiens en se dégageant du carcan de la tribune purement politique.

  • Cohérence

« Aimons Nancy » est issu d’un travail de groupe, créé à l’initiative du Maire rassemblant  un ensemble d’élus et de services, afin qu’il puisse être porté par tous. Il est également le recueil de la réflexion de l’équipe municipale et des retours des habitants qui s’étaient exprimés lors de réunions publiques en 2015 et 2016.

  • Economie

Afin de réduire ses coûts de production, « Aimons Nancy » a été entièrement réalisé en interne. Ce qui a permis à la ville de créer un design flexible et de centrer ses dépenses sur une large diffusion ainsi qu’une grande visibilité.

Un chiffre, une image

Loin d’être une liste exhaustive, le bilan est un outil pratique et accessible qui met en lumière les réalisations phares de la ville. Pour atteindre un niveau de compréhension maximal, la ville s’est essentiellement basée sur de l’infographie associée à une écriture sobre. Un format qui su démontrer son côté pratique car adaptable à la fois sur support papier mais aussi en version numérique. Autant d’éléments qui ont suscité l’intérêt du public et plaire aux professionnels.

 

Maëlle Ramassamy-ionas