Table Ronde : Le métier de communicant dans un établissement d’enseignement supérieur et de recherche

Table Ronde : Le métier de communicant dans un établissement d’enseignement supérieur et de recherche

Le métier de communicant dans un établissement d’enseignement supérieur et de recherche

Cette fonction souvent méconnue du métier était au cœur du débat pour la dernière conférence organisée par la LP CPON.

Dans l’optique de rendre le dialogue plus facile, c’est sous forme de table ronde que s’est déroulé l’événement. Au programme : l’intervention de trois professionnels de la communication en poste dans un établissement d’enseignement supérieur et de recherche. C’est donc avec le plus grand intérêt que les étudiants de la licence ainsi que de l’IUT Charlemagne ont accueilli :

Bougez avec le service civique !

Bougez avec le service civique !

 

Entre 16 à 25 ans, expérimentés ou non, les jeunes peuvent devenir volontaires en service civique. Le président de la République est venu dernièrement à Nancy mettre en valeur ce dispositif.

Le service civique est un engagement pris pour une durée de six à douze mois. L’objectif, sur la base du volontariat, est de réaliser une mission d’intérêt général auprès d’une association, d’une collectivité locale ou d’un établissement public. La Meurthe-et-Moselle est le deuxième territoire après Paris en nombre de jeunes en service civique !

Depuis sa création en 2010, 85 000 jeunes se sont engagés, dont 2 600 jeunes en Meurthe-et-Moselle. Avec 400 contrats signés, le conseil départemental est le premier employeur.
Mathieu KLEIN, le président, a rappelé cet engagement lors de la venue le 10 novembre dernier de François Hollande. « Dans notre territoire, nous faisons confiance à notre jeunesse pour qu’elle puisse grandir et qu’elle nous aide, nous aussi, acteurs locaux, à grandir et à avancer ».

Dans la région Grand-Est, on constate une volonté d’augmentation du nombre de des services civique.
A l’occasion du Forum de l’Engagement qui s’est tenu au lycée Chopin de Nancy, Martin HIRSCH, président de l’Institut de l’Engagement et Mathieu KLEIN ont signé un Accord pour l’ouverture de l’Antenne Grand Est de l’Institut de l’Engagement. Le chef d’Etat en a profité pour rencontrer des jeunes volontaires et leurs tuteurs.

L’institut de l’engagement permettra aux jeunes qui montrent un fort potentiel de développer et de consolider les qualités qu’ils ont révélées durant leurs volontariats. L’institut de l’Engagement les orientera vers des formations diplômantes partenaires. Il peut également permettre à certain de créer une association, une entreprise, un projet en bénéficiant d’un soutien adapté.
En un mot, cette entité offre un accompagnement et met en place un système de parrain pour assurer le suivi de la mission.

L’accueil du Président de la République a été confié aux jeunes volontaires. Ils représentaient des tâches d’intérêt général très différentes : sport, santé, éducation pour tous, culture et loisir, développement international et aide humanitaire, environnement, autant de thèmes que de missions.

Une étudiante témoigne : « Je suis actuellement volontaire en service civique au Château de Lunéville en qualité de Médiatrice de grands projets socioculturels et citoyens. Pour moi, l’enjeu de ces 12 mois de mission est double : acquérir des compétences, les valoriser sur mon CV grâce à un an d’expérience(s) au sein du Château des Lumières et mieux comprendre le fonctionnement spécifique d’une  organisation publique. »

 

L’ambition du Président de la République ? Atteindre le nombre de 350 000 jeunes engagés en 2018.

En ferez-vous partie ?

 

Pour retrouver les offres de missions suivantes :

  • Actions et projets dans les domaines de l’éducation artistique et culturelle et du sport
  • Contribuer à l’organisation du temps libre des élèves internes en développant des activités nouvelles
  • Participer à l’accompagnement des personnes hébergées en établissement médico-social
  • Accompagnateur des  publics utilisant internet et des outils d’accès

 

Rendez-vous sur le site du Service Civique !

Vous pouvez également vous renseigner sur le Service Volontaire Européen et le Volontariat de Solidarité Internationale.

+ d’infos sur l’Institut de l’Engagement.

sc

 

M. Ghomerani

Les 7 tendances en communication publique pour 2016

Les 7 tendances en communication publique pour 2016

Pour cette nouvelle année, Marc Thébault, directeur de communication publique de la mairie de Saint-Etienne et webéditorialiste de Cap’Com, nous propose sur son blog ce que pourraient être les tendances en 2016 concernant la communication publique. Regardons de plus près cette feuille de route qu’il nous détaille pour les douze mois à venir et que nous avons résumé pour vous :

1. Pédagogie civique et territoriale

Suite à la réforme territoriale qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2016, la France compte officiellement 13 régions métropolitaines. Nous avons donc une nouvelle carte des régions qui implique des nouvelles distributions de compétences entre les institutions publiques, le renforcement de l’intercommunalité, la création de nouvelles communes, entre autres.

En conséquence, il va falloir expliquer à nouveau les objectifs, l’organisation, ou encore les responsabilités liées à cette nouvelle réforme. Pour finir et comme il nous le précise, le préalable indispensable : « le comprendre déjà soi-même ! ».

Avant-goût du 26e Forum Cap’Com

Avant-goût du 26e Forum Cap’Com


Le 26e Forum Cap’Com se déroulera les 9, 10 et 11 décembre en Lorraine
(Metz et Nancy). Cet événement représente le grand rendez-vous de la communication publique et territoriale de cette fin d’année.

Les thèmes de réflexion ne manqueront pas : «Démêler les relations avec les médias», «Enraciner sa communication dans la mémoire locale»… Une séance plénière de clôture sera consacrée à «l’éthique de la communication publique».

Le Forum Cap’Com sera également l’occasion de remettre le Grand Prix Cap’Com 2014 récompensant la campagne de communication publique lauréate. Cette année, le jury est présidé par l’avocate Corinne Lepage, présidente de Cap21 et ancienne ministre de l’Environnement.

Enfin, les résultats de la grande enquête sur «Les nouveaux élus et la communication», réalisée avec Occurrence en partenariat avec l’Association des maires de France et le Courrier des maires, seront dévoilés.

Pour plus d’information rdv sur www.cap-com.org