Projet Tutoré long

Par lpcpon

Thème du projet : la prévention de la maladie de Lyme

bannière tiques

 

Dans le cadre de leurs études, les étudiants en LP CPON doivent, comme chaque année, gérer un projet tutoré long.

 

Le projet

Les commanditaires de ce projet sont Sandrine Banas, maitre de conférences à la faculté de pharmacie de Nancy et chercheuse en parasitologie  ainsi que Julien Marchal, adjoint au sous-directeur en charge des infrastructures et services de l’Université de Lorraine. Il gère notamment la partie Web de cette sous-direction.

Le projet porte sur la réalisation d’un site web et la communication de celui-ci en amont. Ce site aura pour objectif de sensibiliser et surtout faire la prévention de la maladie de Lyme. C’est un fléau transmis par la tique, acarien se nourrissant de sang.

 

La maladie

Cette maladie a longtemps été ignorée voir méconnue. Aujourd’hui, elle fait de plus en plus parler d’elle, notamment du côté des malades. Dès lors qu’on se balade en forêt, dans un champ ou même dans son jardin, il y a risque de morsure, ce dont nous n’avons pas toujours conscience.  L’objectif premier du site est donc là : pouvoir dans un premier temps informer le grand public face aux différents symptômes potentiellement transmissibles par la morsure mais surtout indiquer les mesures à prendre afin de limiter au maximum ce risque. Plus d’infos sur la maladie et la prévention ici.  

 

L’outil utilisé

WordPress est l’outil qui va être utilisé afin de réaliser le site internet. Des cours nous sont enseignés afin d’apprendre à l’utiliser. C’est un logiciel libre qui, à la base, ne permettait que la création de blogs. Il a depuis  bien évolué et permet aujourd’hui de créer un site de a à z. Vous pouvez cliquez ici pour plus d’infos sur le sujet.  

Tom Kientzy

Portrait de Sandrine Banas

Par lpcpon

Dr. Sandrine CAPIZZI-BANAS, chercheuse en parasitologie

Sandrine Banas

Sandrine Banas

 

Depuis plus de 10 ans, Sandrine CAPIZZI-BANAS s’intéresse aux parasites du corps humain. Sa finalité est alors d’aider les autres.

Lors d’une conférence sur les parasites qui peuplent nos forêts, elle réalise le besoin d’information du grand public en la matière.

 

Après s’être spécialisée sur le sujet, elle se lance alors dans un projet de recherche et d’actions de prévention sur les piqûres de tiques.

Les demandes du public, du corps médical, mais également des personnes encadrant des activités forestières affluent de toutes parts. C’est un problème de santé publique complexe associant des difficultés médicales, scientifiques, sociales et politiques.

Sandrine CAPIZZI-BANAS met donc une pierre à l’édifice ou plutôt aide la population à poser des pierres. Ce travail collaboratif et participatif avec les citoyens est un exemple d’auto-prise en charge par les malades en lien avec les échanges sur les réseaux sociaux.

Son parcours professionnel :

  • Maîtrise en écologie des systèmes aquatiques (Metz)
  • DEA (Poitiers et Nancy) avec stage dans un laboratoire de parasitologie à la faculté de Nancy
  • Thèse d’Université sur l’Ascaris (parasite intestinal)
  • Attachée temporaire d’Enseignement et de Recherche à la faculté de pharmacie (2ans)
  • Maître de Conférence en Parasitologie depuis 2001 à la faculté de pharmacie.

 

Concours PAO : affiches fête de la soupe

Par lpcpon

Les affiches sélectionnées :

Dans le cadre du cours de PAO, la promotion LP CP&ON a réalisé des affiches sur le thème de la fête de la soupe. Un concours a été organisé afin de choisir les trois meilleures affiches, que voici :

Affiche 1 de PAO

Julie VAURS

Affiche 2

Julie PIERRET

Affiche 3

Alexandre NETO

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez ci-dessus les réalisations des étudiants de la licence pour l’année 2017/2018.

Qu’est ce que la PAO ?

Premièrement, la Publication Assistée par Ordinateur dite « PAO » va permettre de réaliser et de sublimer des documents avant impression; elle regroupe donc l’ensemble du matériel et des logiciels nécessaires à la publication.

Le logiciel le plus célèbre et le plus utilisé est Indesign (édité par Adobe). Il est compatible avec les deux autres « géants » de la suite Adobe, à savoir Illustrator (le logiciel utilisé pour ces affiches) et entre autre Photoshop. Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez cliquer ici !

 

Julidé KELES, Laurie LACOMBE  et Julie PIERRET

L’Assemblée Départementale de Meurthe-et-Moselle

Le 25 septembre 2017 avait lieu une session publique de l’Assemblée Départementale de Meurthe-et-Moselle. C’était l’occasion pour les étudiants de la LP Communication Publique et Outils Numériques d’assister à un événement déterminant pour le service public et ses institutions.

salle de l'assemblée départemental

Salle de l’Assemblée Départementale du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle

Le rendez-vous était fixé à 9h30 au Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle à Nancy. Accompagnés dans la salle de l’Assemblée et installés dans les gradins, les étudiants ont observé l’arrivée des élus.

La commission permanente de l’Assemblée Départementale de Meurthe-et-Moselle est composée des conseillers départementaux et de 46 élus placés en binômes hommes/femmes représentants les 23 cantons de Meurthe-et-Moselle. Les élus sont organisés en trois groupes politiques :

  • Socialistes, Écologistes et Républicains (20 élu-e-s)
  • Union de la droite et du centre (18 élu-e-s)
  • Front de Gauche (7 élu-e-s)
  • Une élue est non-inscrite.
Vices président(e)s et délégués du Département 54

Vices président(e)s et délégués du Département 54

La session est dirigée par le président, Mathieu Klein, chef de l’exécutif du Département. Le pouvoir exécutif du Département est constitué de 13 vices-président(e)s ainsi que 8 délégués. Le Préfet de Meurthe-et-Moselle était présent ce jour là.

La séance s’est articulée en plusieurs discours retransmis en direct sur la chaîne Dailymotion du Département, que vous pouvez consulter ici. Le Président a commencé par introduire les conseillers et mettre en avant l’ordre du jour, les problématiques liées au territoire et au contexte géopolitique de la France à toutes les échelles.

Discours du Président Conseil Départemental à l'Assemblée Départementale

Discours du Président Conseil Départemental

Ensuite, le Préfet a pris la parole et a énoncé les directives prises et les projets en cours. La session publique s’est achevée par des questions-réponses entre les élus, le Président et le Préfet. La session s’est poursuivie le 27 septembre avec l’évocation de grandes décisions comme le vote du budget.

Au delà de l’aspect politique territorial de l’événement, une véritable stratégie de communication est mise en place sur les réseaux sociaux. La communication sur Facebook se limite à relayer la retransmission en direct sur Dailymotion, tandis que sur Twitter est publié un live-tweet de chaque discours, qui mentionne les intervenants et relaye d’autres tweets. En somme, il s’agissait d’un bel exemple de communication publique numérique pour les étudiants présents.

Sources : http://meurthe-et-moselle.fr/

La loi NOTRe

La loi de Nouvelle Organisation Territoriale de la publique a été promulguée le 7 août 2015. Elle constitue une nouvelle étape dans le processus de décentralisation. Le législateur souhaitait à travers cette loi simplifier le rôle des institutions, renforcer le rôle des régions et des intercommunalités ainsi que supprimer les départements.
Cependant certaines mesures ont été abandonnées dont la suppression des départements.

Ce qu’il faut retenir :

  • Nouvelles compétences des régions :

Ces dernières sont passées de 22 à 13 suite à la loi du 16 janvier 2015. La loi Notre a donné aux régions de nouvelles compétences. Elles sont désormais chargées du développement économique, elles gèrent les fonds européens, elles ont la possibilité de mettre en œuvre des actions de formation professionnelle, d’apprentissage et d’alternance. De plus elles mettent désormais en place des schémas d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires. Les régions sont également compétentes en matière de transports et de lycées.

  • Renforcement de l’intercommunalité :

Le seuil des intercommunalités est passé à 15000 habitants. Ces dernières se sont vues octroyer davantage de compétences. Les communes ont la possibilité de déléguer certaines compétences aux intercommunalités.

  • Le rôle des départements :

Dans sa première version, la loi Notre prévoyait de supprimer les conseils départementaux. Or ces derniers ont été conservés. Cependant une partie de leurs compétences a été transférée aux métropoles et aux fédérations d’intercommunalités. Les départements ont désormais un rôle axé sur la solidarité sociale.


L’express

L’intégralité de la loi est disponible sur légifrance.

 

Crazy Charly Day

Par lpcpon
Crazy Charly Day

Du Jeudi 9 Février 2017 au vendredi 10 Février 2017, l’IUT Charlemagne organisait la 6e édition de son « Crazy Charly Day ». Cette année le thème se portait sur une association « Toit partagé » qui souhaite développer un projet de cohabitation.

 

Qu’est ce que le Crazy Charly Day ?

Créé en 2011, le Crazy Charly Day se nomme ainsi en référence au nom de L’IUT : « Charly » qui est l’abréviation de Charlemagne et « Crazy Day » car c’est toute une journée folle durant laquelle les étudiants travaillent pendant quatorze heures.

Le Crazy Charly Day permet aux différents départements de l’IUT de s’affronter dans des défis spécifiques à leur formation et cela  par groupe de 5 étudiants. Les étudiants qui participent à cet événement sont issus de deuxième année de D.U.T mais également de Licence Professionnelle.

 

Une journée en folie : de neuf heures à vingt-trois heures ! 

Dans un premier temps, les étudiants ont eu une présentation générale du Crazy Charly Day  ainsi que la présentation du thème sur lequel ils devront traiter tout au long de cette journée.

Dans un second temps, chaque groupe a ensuite rejoint leur salle respective et ont eu une présentation plus détaillée de leurs défis.

Suite à cette présentation, chaque équipe a démarré leurs travaux et ont travaillé  jusqu’à vingt-trois heures.

Enfin le vendredi 10 Février fut la remise des prix.

 360 étudiants qui travaillent pendant 14 heures NON-STOP !  

Groupe de travail

Durant cette journée, les groupes devaient réfléchir à un projet que l’association « Un Toit Partagé » souhaite développer.

«Un Toit Partagé» c’est tout d’abord, une association à but non lucratif qui promeut des offres alternatives d’habitats pour les personnes retraitées.

Le projet consiste à faire cohabiter dans un immeuble de ville à proximité des services, une colocation de 2 à 4 personnes qui ont entre 55 et 70 ans. Ce logement serait accessible, adapté et équipé d’une cuisine commune. Par ailleurs, les habitants auront une partie où ils pourront vivre en toute intimité.

L’immeuble serait disposé ainsi : au dessus de la colocation des personnes retraitées, il y aura  un ou deux appartements pour une famille ou bien un logement destiné à de jeune couple. Puis, au dernier étage ,  un logement où des jeunes étudiants pourront aussi effectuer une colocation.

D’autre part, au sein de ce logement il y aura des espaces communs partagés tels qu’une buanderie, un jardin … Ce projet a pour but de mixité sociale et générationnelle.

Afin de mettre en œuvre ce projet, l’association est en  recherche de propriétaires qui seraient en accord pour démembrer leur bien ainsi que d’investisseurs pour financer le projet.

Des défis spécifiques à chaque département !  

Afin d’aider à mettre à bien ce projet, chaque département avait  son propre défi. Ces défis  avaient pour objectifs   d’attirer les différentes  cibles proposées par l’association  qui sont  :

  • Les propriétaires

  • Les locataires

  • Les investisseurs

Le défi dédié aux étudiants en informatique consistait à programmer une application web.

Les étudiants du département Techniques de Commercialisation devaient réaliser une plaquette promotionnelle à destination des investisseurs. Ils devaient aussi réaliser un site web permettant de créer un contact avec les investisseurs.

Puis, les Info-com eux devaient trouver un nom à ce projet de co-construction et créer un logo, construire une charte graphique en plus de la construction du site web.

Enfin, les étudiants en MMI quant à eux devaient réaliser une animation numérique pédagogique qui explique la démarche de l’association.

Suite aux travaux proposés par les différents groupes de chaque département, chaque professeurs membre du jury, notaient les étudiants de leur spécialité afin de les départager. L’équipe gagnante est ensuite récompensée par des lots tels que des bons d’achat à la Fnac.

 

Remise des prix

 

L’objectif de cette journée est de faire travailler les différents départements sur un projet commun tout en essayant de mixer les équipes pour chaque diplôme. Par exemple, en licence professionnelle info-com les étudiants de Licence Communication Publique et Outils numériques étaient regroupés  avec les étudiants de la  Licence  Création Publicitaire.

Ainsi, le Crazy Charly Day est une journée qui créer un sentiment de partage au sein de l’IUT, car même si les étudiants étaient par groupe et en compétition , ils formaient tous «une entreprise multi-compétente». Le Crazy Charly Day,  prépare aussi les étudiants à une situation professionnelle spécifique.

Angélica TALATA BENIVO.

S’amuser en aidant son prochain, c’est possible avec la nuit de l’info !

Par lpcpon

bannière_nuit_de_l'info

La nuit de l’info c’est une compétition nationale qui réunit des étudiants pour travailler sur le développement d’une application Web. C’est le challenge que renouvelle la 10ème Nuit de l’Info, qui s’est joué à TELECOM Nancy. L »IUT Nancy Charlemagne, TELECOM Nancy et l’ENSGSI y participent cette année avec une cinquantaine d’étudiants en Master, école d’ingénieur, Licence et DUT. Mais cette nuit a regroupé au niveau national 3068 participants répartis en 392 équipes venues de 108 écoles !

Les participants ont eu la durée d’une nuit pour proposer et mettre en ligne une application Web. A cela s’est ajouté des défis lancés par des partenaires (interface Web la plus ergonomique, plus gros buzz sur les réseaux sociaux etc.) et proposaient des prix pour les équipes ayant le mieux réussi.

L’objectif de cette manifestation est de faire travailler ensemble les étudiants de diverses horizons. A cela s’ajoute une ambiance bon enfant, des pizzas et beaucoup de caféine pour tenir toute la nuit !Beaucoup de pizzas et beaucoup de fun !

L’année de l’entraide

L’objectif de cette nuit consistait à proposer une application permettant de fédérer des outils d’informations et d’interactions afin de répondre à différentes problématiques pour venir en aide aux réfugiés. En effet, de nombreuses associations et bénévoles indépendants apportent leur aide à ces réfugiés démunis : nourriture, soins médicaux, don de matériel mais aussi accompagnement dans les démarches administratives, etc.
Dans cette course pour une vie meilleure, la capacité à échanger en temps réel entre réfugiés vivant les mêmes expériences et les services publics et/ou des organisations privées, qui leur viennent en aide, est un enjeu vital.
Le chrono est lancé pour plus de 15 heures afin de trouver une solution innovante et simple d’utilisation pour tous ! 15 heures pour créer des applications Web, un jeu, une charte graphique avec logo et visuel.

logo1 nuit de l'info

Logo des Powerful Humans Programmers

Le temps s’épuise

Le temps défile maintenant inexorablement, il faut donc être efficace, trouver des idées et se répartir les tâches rapidement.
Les 44 étudiants sont séparés en deux équipes de 22, la BaBeK Team et les Powerful Humans Programmers. Les étudiants se sont lancés enfin dans l’aventure avec de chaque côtés des programmeurs avec différentes spécialités, des communicants et des graphistes. Trois étudiants de la Licence Professionnelle Communication Publique et Outils Numériques ont eu la lourde tâche de créer la charte graphique et le logo de l’équipe Powerful Humans Programmers.
Logo des Powerful Humans Programmers
Après une nuit à travailler sans relâche ou presque, les équipes ont réussi à créer une application Web. Elle permet de trouver les lieux où manger, dormir et se laver grâce à une carte interactive. Ils ont également conçu une identité visuelle par équipe.

logo2 nuit de l'info

Logo de la BaBeK Team

Bravo à l’équipe BaBek pour leur première place sur deux défis et leur deuxième place sur un troisième ! C’est une nuit d’efforts intenses qui a payé et nous ne pouvons que les féliciter !

Laissons maintenant tous ces braves gens se reposer et rendez-vous l’année prochaine pour la prochaine Nuit de l’Info !

 

 

RICHI Samir

Zoom sur l’ IGN (Institut National de l’Information Géographique et Forestière)

Logo IGN

L’opérateur de l’État en matière d’information géographique et forestière.

L’IGN (Institut National de l’Information Géographique et Forestière) est un établissement public à caractère administratif, mis sous la tutelle des ministres du développement durable et des forêts. L’institut contribue à l’aménagement du territoire, au développement durable, à la protection de l’environnement, à la sécurité nationale et à la prévention des risques. Il s’agit de mettre à jour l’inventaire permanent des ressources forestières et de décrire d’un point de vue géométrique et physique la surface du territoire national et l’occupation de son sol. Il est dirigé depuis 2014 par Daniel Bursaux.

L’IGN a succédé au Service géographique de l’Armée (SGA) en 1940 et fut créé par Décret par Albert Lebrun et Philipe Pétain, dernière création de la Troisième République.

Le 1er Janvier 2012, l’institut intègre l’inventaire forestier national mais garde toujours sa dénomination IGN (Institut géographique national).

Avec ses cinq laboratoires de recherche, l’organisme entretient son potentiel en matière d’innovation ou dans les domaines tels que la géodésie, la topographie vectorielle, le traitement de l’image et l’inventaire forestier.

L’IGN possède sa propre école, appelée ENSG-Géomatique (École nationale des sciences géographiques). Elle forme les futurs ingénieurs de l’information géographique.

Coordonnés

IGN (Siège Social)

73, Avenue de Paris

94165 SAINT-MANDÉ CEDEX

Tél. : 01.43.98.80.00

Direction Interrégionale Nord-Est

1, Rue des Blanches Terres

54520 CHAMPIGNEULLES

Tél. : 03.57.29.15.51

Site Web geoportail.gouv.fr

Bérangère Stassin et son étude de la présence sur les réseaux sociaux des villes de Bar-le-Duc, Épinal, Nancy et Metz.

 

Conférence de Bérangère STASSIN

 

Mercredi 1er Février, Bérangère STASSIN, maître de conférence à l’Université de Lorraine et chercheuse en sciences de l’Information et de la Communication, nous a fait part d’un de ses travaux de recherche : la e-réputation et plus particulièrement la e-réputation des villes et des territoires de Lorraine. Une étude alors mise en place il y a quelques mois et dont les résultats ressortent progressivement.

Le métier de Community Manager et son origine

Dans un premier temps, l’intervenante a décidé de nous définir le métier de Community Manager. Ce terme désigne la personne en charge de la réputation d’une collectivité, d’une EPCI, d’un musée, par exemple, sur les Médias Sociaux, tels que Facebook ou encore Twitter. Ce métier, très récent, apparaît en France à partir de 2008.

C’est une profession dont les activités sont exercées par d’autres professionnels de la communication jusqu’à ce jour. En 1999, le monde de l’informatique et du Web voit apparaître les premières plateformes de blogs (skyblog), qui sont suivis de Facebook, Twitter, Youtube. Ces médias ont l’avantage d’être ouverts à tous, car les utilisateurs n’ont pas besoin de posséder de réelles compétences informatiques pour ouvrir un compte et de l’alimenter d’actualités.

Nous constatons durant les années 2000 l’apparition de nouveaux bloggeurs dans divers domaines : journalisme, politique, critique, actualités, biens culturels et de consommation (beauté, high-tech). De ce fait, nous constatons que les bloggeurs et leur connaissance médiatique deviennent le nouveau leader d’opinion. Leur parole relativement publique a un écho pour les marques.

Il créé une interactivité entre l’internaute et le blog et développe les relations 2.0. Un internaute lambda pourra ainsi donner son avis directement sur le réseau social ou blog de la marque. Le web 2.0, les réseaux sociaux ont alors un impact en termes de réputation et d’avenir pour les marques et territoires. Ils deviennent un moyen d’analyse des avis des consommateurs et créé une communauté autour d’un produit.

Le métier de Community Manager pour une ville ou une région

Les recherches de madame STASSIN ont permis de déterminer les besoins d’une ville ou d’un territoire en matière de web marketing et de réputation sur Internet. Avec des étudiants, elle a exploré les offres d’emplois des collectivités, et analysé ce qu’attend une ville d’un Community Manager.

Les besoins sont divers et variés : Définir et proposer une stratégie digitale, élaborer un réseau de correspondants internes, mettre à jour les contenus et l’actualité de la ville sur ses réseaux sociaux, valoriser la ville, relayer les informations pouvant impacter les habitants.

Le métier possède différents champs. Il s’agit de gérer et de construire l’identité numérique et l’animation du territoire. Il se doit aussi d’effectuer une communication publique et territoriale destinée à tous, tel que rendre compte des politiques publics au territoire, éclairer les habitants du territoire sur les projets et chantiers en cours mais aussi sur les services offerts par les pouvoirs et institutions publiques.

Les médias sociaux et surtout Facebook sont un nouveau canal de communication, un nouvel outil de marketing du territoire. Un marketing qui a pour but de donner une image favorable au territoire, de prôner le bien-être, d’attirer investisseurs, touristes et habitants.

Les cibles à atteindre par le biais de ce canal sont notamment jeunes et celles qui ne sont plus réellement attentives au magazine municipal.

L’identité numérique du territoire et gérée par le Community Manager et désigne l’ensemble des traces volontaires ou involontaires mises en ligne : les traces déclaratives (ce que je dis de moi sur Internet), les traces calculées (l’ensemble des données chiffrées disponibles sur les comptes, nombre j’aime ou encore d’abonnés), les traces agissantes (ce que je fais en ligne, ce que je tweete, ce que je « like »). De ce fait, la réputation désigne l’ensemble des opinions qu’ont les internautes et les habitants, touristes d’une ville quant à leur lieu de vie ou les consommateurs quant à une marque.

Que font Bar-le-Duc, Épinal, Nancy, Metz sur Facebook ?

L’intervenante a focalisé ses recherches sur les pages Facebook de Bar-le-Duc, Épinal, Nancy et Metz. Elle a notamment relevé et analysé les posts effectués par ces villes sur leur réseau social.

Chaque ville possède son site institutionnel, qui renvoie (par le biais de boutons de partage) vers ses différents médias sociaux propres.

Les thèmes évoqués par les institutions publiques sur ses réseaux sont d’ordre : événementiel et culturel, il s’agit de relayer les événements animant la ville et d’attirer toujours plus de monde ; informations pratiques, communication publique, informer les habitants sur des aspects pratiques qui pourraient les intéresser ; santé et social, don du sang, journées des personnes âgées ; attrait du conseil municipal, les rencontres entre les habitants de quartiers et les élus.

En s’inscrivant sur ces réseaux, les villes s’adressent aux habitants et touristes mais aussi aux anciens habitants, qui suivent l’actualité de leur ancienne ville sur Facebook et continuent à avoir un regard sur leur ville et une certaine nostalgie de leurs souvenirs. Il est très important de maintenir de lien avec ces anciens habitants, car ils jouent un rôle de relais d’opinion de la ville.

Ces cibles peuvent interagir avec leur ville. Comment ? par « like », partage (ils relayent l’information à leur propre réseau et sur leur propre page) ou bien par commentaires, pour une demande de précision.

La présence des villes sur un réseau social n’a pas la vocation à créer la polémique. C’est un document sur la ville, un document numérique enrichi par les abonnés qui vont commenter, partager. Il représente une mémoire et les archives de la ville.

Cette conférence fut très enrichissante. Nous tenons à remercier Bérangère Stassin et nous espérons la retrouver pour d’autres interventions et d’autres travaux de recherches !

Blandine PETIT-MANGIN.

Conférence sur la Communication Politique et Lobbying par L. Sola

La seconde conférence organisée par la LP CPON  s’est tenue le vendredi 13 janvier 2017 sur le thème de la communication politique et lobbying animée par Laki Sola.

Conférence sur la communication politique et lobbying par L. Sola

De nombreuses personnes dont des étudiants de l’iut, des professeurs mais également des personnes externes à l’iut sont venu  assister à cette conférence. C’est à travers une interaction avec l’ensemble des participants que Laki Sola s’est présenté et a annoncé les différents points qu’il abordera lors de cette conférence.

L’intervenant Laki Sola est le chargé de mission du président du Sénat, Gérard Larcher. Il est diplômé d’un master en droit public et science politique et d’un exécutive Master en Affaires publiques.  Au sein de cette structure, il assure la globalité de la communication dont la communication digitale ainsi que les relations presse.

Dans un premier temps, l’intervenant a défini ce qu’est le lobby. Le mot « lobby » est un concept né au 19ème  siècle dans la chambre des communes britannique et signifie« couloir antichambre ». Le lobby est un groupe de pression ou d’influence créé dans le but de promouvoir et défendre les intérêts privés d’un groupe donné. Celui-ci  exerce des influences sur des personnes ou institutions publiques détenant le pouvoir.

Un lobby peut prendre la forme d’organisme comme un groupe industriel, une association environnementale, un syndicat (lobby institutionnel). Chaque lobby se caractérise par sa cible qui est décideur public. Il est possible pour tout le monde de participer à un lobby afin de défendre une cause qu’il juge légitime. Le lobby est un contre-pouvoir qui s’organise pour influencer la population face à une autorité.

Après avoir défini ce qu’est le lobby, Laki Sola a révélé une des stratégies utilisée par les experts en lobbying, le « Grass Roots ». Cette stratégie est l’observation d’une situation qui manipule l’opinion publique pour soulever une question importante. Grâce à des outils d’analyse de l’environnement, cette stratégie permet  d’établir des dispositifs  pour répondre à une menace.

Dans un second temps, Laki Sola nous à décrit quelles étaient les qualités primordiales d’un lobbyiste, telles que la connaissance de son écosystème ou encore se mettre à la place de son client pour mieux cerner l’importance de le défendre. Il nous a aussi expliqué par le biais d’un cas pratique la différence entre une campagne de communication et un lobbying. Pour finir, il a partagé avec nous ses expériences en les illustrant d’exemples réels auxquels il a dû faire face et nous a décrit en quoi consiste la communication politique.

Durant cette présentation, nous apprenons que le président du Sénat est entouré d’une équipe de 17 collaborateurs qui l’assiste, lui prépare des rendez-vous avec des politiques et l’aide pour mener à bien ses fonctions. Il doit avoir une communication institutionnelle quand il  s’exprime en tant que personnage public de l’Etat.

Ce fût une conférence enrichissante pour l’ensemble des participants qui apprirent ce qu’est la communication politique et le lobbying. Ce fût également l’occasion pour monsieur Laki Sola d’échanger avec un public sur sa profession et de transmettre sa passion pour la politique et la communication d’influence.

Marvin GOUBIN