Darktable, logiciel alternatif pour la retouche photo

Darktable, logiciel alternatif pour la retouche photo

Le logiciel Darktable, outil open-source disponible depuis quelques années sur macOS est désormais accessible sur windows. Depuis décembre 2017, les adeptes de retouches photographiques ont accès à une première version windows 2.40. Une version d’un logiciel qui se veut être une réelle alternative gratuite aux grands concurrents du secteur.
Test et présentation de Darktable, le logiciel qui n’a plus grand chose à envier aux plus grands.

Darktable: un outil gratuit pour retoucher toutes ses photographies

C’est ici un de ses points forts: Darktable est un logiciel de retouche photo, conçu par des professionnels de photographie et… gratuit. Son interface est organisée de la même manière que ses concurrents. A tel point, que la comparaison avec Lightroom, un logiciel de la suite Adobe, semble parfois inévitable et troublante.

L’outil, disponible sur toutes les plateformes, présente de nombreuses fonctionnalités pour cataloguer et éditer ses photos. Parmi elles, le tri et la notation des images, le support de nombreux formats d’images. Mais aussi, une retouche non-destructive en dissociant le travail de retouche de son image brute, sans oublier la gestion des profils colorimétriques.

Ainsi, Darktable dispose de 5 onglets principaux: la table lumineuse, la chambre noire, capture, carte, et diaporama.

illustration-table-lumineuse-Darktable

L’onglet table lumineuse est l’endroit où l’utilisateur peut visualiser, identifier, classer et sélectionner les photos qu’il souhaite retoucher. Et ce, sur la base de fichiers JPEG, PNG, JPG ou encore des fichiers de négatifs numériques comme le RAW.

Vient ensuite le temps de passer la porte de la chambre noire qui, comme son nom l’indique, est l’onglet qui nous permet d’embellir nos images.
C’est principalement à cet endroit que l’on peut modifier la luminosité, les contrastes, les ombres. Mais aussi, recadrer, pivoter, ajuster les hautes-lumières, l’exposition, la balance des blancs et bien d’autres choses encore.

 

 

 

 

 

 

Ainsi, sur l’exemple ci-dessus, en jouant sur les contrastes, les ombres et la gestion de la lumière, l’image gagne en netteté. De même, elle semble moins sur-exposée qu’auparavant. Cependant, ces quelques réglages sont à consommer avec modération. A terme, effectuer trop de retouches peut détériorer l’image et changer sa nature de base. Si ces différents outils permettent d’améliorer le rendu d’une photographie et de l’objet photographié, il faut avant-tout voir la retouche comme une aide. Elle vise à retranscrire avec plus d’exactitude la scène telle qu’elle a pu être vue et vécue. Et non pas, une transformation ou création de l’image aux sens stricts du terme.

Points forts et points faibles: quelles différences avec ses concurrents?

Darktable s’impose aujourd’hui dans le domaine de la retouche photographique et dans un marché déjà très prisé par Lightroom, logiciel de la suite Adobe. Avec sa version windows, Darktable dispose de mises à jour régulières et son développement est des plus actifs. Cependant, son interface et ses performances restent encore en deçà d’autres logiciels comme le géant d’Adobe. Par exemple, nous pouvons ici citer les nouvelles fonctions de Darktable arrivées tardivement comme la suppression du voile atmosphérique. Une option déjà proposée par son concurrent depuis 2015. Mais mieux vaut tard que jamais dirons-nous.
De même, cette version windows, encore très récente ne dispose pas (encore) de l’onglet “impression”. Un bémol pour les fans et amateurs de tirage papier. Or, cette fonction est pourtant présente sur macOS. Des petites imperfections qui ne manqueront pas d’être revues et corrigées lors des prochaines mises à jour.

Néanmoins, il ne faut pas enlever à Darktable ses titres de noblesse. En effet, le logiciel open-source dispose de plus d’outils que Lightroom, pour ne citer que lui. Pour exemple, la gestion des retouches par masquage. Un outil important qui permet d’appliquer localement des paramètres sur son image comme renforcer la netteté sur un visage, assombrir une partie de son image etc… Et là où Darktable marque un point très fort réside dans le fait que ces masques sont vectoriels. Ainsi, ils peuvent être modifiés facilement.

Mais l’argument ultime pour vous convaincre resterait de dire que ce logiciel est gratuit et désormais disponible sous Windows ! Un facteur non-négligeable pour des associations ou collectivités à petits budgets qui ne peuvent pas toujours s’assurer les services d’un photographe professionnel ou d’acheter des logiciels en version payante.
Tout autant d’aspects qui peuvent être importants à prendre en compte et qui permet aux petits comme aux grands de s’essayer aux joies du post-traitement.

Pour avoir plus d’informations sur le logiciel Darktable, ou pour le télécharger, cliquez-ici!

Alexandre NETO