Journée mondiale de la lutte contre le sida 2017

Journée mondiale de la lutte contre le sida 2017

La Journée mondiale de lutte contre le sida (World AIDS Day) est une journée internationale consacrée à la sensibilisation et la lutte contre le sida. Cette journée s’inscrit dans une communication publique établie pour la première fois le 1er décembre 1988 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’OMS est une organisation en faveur de la santé publique mondiale, créée en 1948. Elle est dirigée par l’Organisation des Nations Unies (ONU) et a pour objectif d’augmenter le niveau de santé de tous les peuples du monde. La journée mondiale de lutte contre le sida a été approuvée par l’Assemblée générale des Nations Unies. Ainsi, depuis sa première édition, cette journée est organisée tous les ans, le 1er décembre.

Celle-ci a la particularité de cibler un thème précis et différent chaque année.

La campagne #myrighttohealth 2017

En 2017, le thème de la campagne de la Journée mondiale de lutte contre le sida est le « droit à la santé ».

La campagne #myrighttohealth permet de s’interroger sur les différents problèmes liés au droit à la santé dans le monde entier. En effet, il existe encore beaucoup de disparités entre certains pays concernant ce droit qui n’est pas toujours accessible à tous. Cette campagne se veut informative sur ce thème.

De plus, depuis le 6 novembre, elle a mis en place un espace afin que tout le monde puisse exprimer son opinion sur ce sujet. Il permettra d’installer une vraie réflexion sur les mesures à prendre et sur les solutions à mettre en place, pour que tout le monde ait la possibilité de  faire valoir ce droit.

Le sida est une menace de santé publique. Ainsi, grâce au droit à la santé, la situation actuelle pourrait radicalement changer si tout le monde pouvait en bénéficier totalement.

Le droit à la santé pour tous !

Selon l’ONUSIDA (le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida), le droit à la santé est le droit qui permet à chacun de jouir du niveau de santé physique et mentale le plus élevé que l’on peut atteindre.

Par conséquent, si toutes les personnes vivant avec le VIH et/ou touchées par le virus pouvaient en profiter, l’accès à la prévention, aux traitements de qualité et accessibles financièrement, serait plus facile. Ils pourront également avoir le droit de prendre leurs propres décisions concernant leur santé et le droit d’être traités avec respect et dignité et sans discrimination.

Un accès au traitement antirétroviral plus facile

Selon l’ONUSIDA, le traitement du VIH s’est énormément développé. En l’an 2000, seulement 685.000 personnes touchées par le VIH avaient accès à un traitement antirétroviral. En juin 2017, environ 20,9 millions de personnes bénéficiaient de médicaments pouvant leur sauver la vie. Ces progrès ont été possibles grâce à une mobilisation importante, et une libération de la parole contre ce virus qui a longtemps été un sujet tabou !

Quelques chiffres…

 Statistiques mondiales :

  • 19,5 millions de personnes avaient accès au traitement antirétroviral en 2016.
  • 36,7 millions [30,8 millions – 42,9 millions] de personnes dans le monde vivent avec le VIH en 2016.
  • 1,8 million [1,6 million – 2,1 millions] de personnes ont été nouvellement infectées par le VIH en 2016.
  • 1 million [830 000 – 1,2 million] de personnes sont mortes de maladies liées au sida en 2016.
  • 76,1 millions [65,2 millions – 88,0 millions] de personnes ont été infectées par le VIH depuis le début de l’épidémie.
  • 35,0 millions [28,9 millions – 41,5 millions] de personnes sont décédées des suites de maladies liées au sida depuis le début de l’épidémie.

Si vous êtes intéressés par cette journée n’hésitez pas à consulter les sites web des différentes organisations citées :

ONU : http://www.un.org/fr/events/aidsday/

ONUSIDA : http://www.unaids.org/fr

OMS : http://www.who.int/topics/hiv_aids/fr/