Le Libre sur la Place, quelles places les logiciels libres occupent-ils aujourd’hui dans les organisations ?

Par lpcpon

Le 14 Novembre 2018 a eu lieu une journée dédiée aux Logiciels Libres dans les Grands Salons de l‘Hôtel de Ville à Nancy : Le Libre sur la Place. Cette journée a été organisée par la Ville de Nancy en partenariat avec Nancy numérique.

Nancy numérique est une association s’adressant aux universités, collectivités, associations, étudiants, salariés et entrepreneurs. Elle propose des ateliers sur les transformations digitales. L’organisation est localisée au Factory Digitale, 8 rue Baron Louis à Nancy.

Elle organise également 3 grands évènements par an dont pleins d’autres collaborations comme Le Libre sur la place. Nous nous sommes rendus à plusieurs conférences dont une qui est particulièrement en lien avec notre formation. Il s’agissait d’une conférence de Pascal KUCZYNSKI au sujet de l’utilisation des logiciels libres dans les collectivités.

Pascal KUCZYNSKI, fait partie de l‘association ADULLACT : Association des Développeurs et des Utilisateurs de Logiciels Libres pour l’Administration et les Collectivités Territoriales. C’est une association fondée en 2002, l’ADULLACT a pour objectif de soutenir et coordonner l’action des Administrations et Collectivités territoriales, dans le but de promouvoir, développer et maintenir un patrimoine de logiciels libres utiles aux missions de service public.

Les collectivités locales sont soumises à des enjeux de taille, que ce soit le pilotage, la réduction du budget de fonctionnement ou des enjeux environnementaux.

Comment le secteur public gère-t-il la dématérialisation des documents ?

La dématérialisation des documents constitue un élément essentiel à ne pas négliger. La transformation numérique est un levier de modernisation du service public. L’objectif de la conférence de Pascal KUCZYNSKI était de nous enseigner qu’un logiciel libre est un logiciel sérieux et professionnel contrairement à ce que pense l’opinion générale, au point que ce logiciel nommé S²LOW (Service Sécurisé Libre inter-Opérable pour la Vérification et la Validation), développé par ADULLACT est aujourd’hui utilisé par l’ensemble des collectivités territoriales françaises. Il permet la dématérialisation du contrôle de légalité (ACTES), le traitement des flux comptables (HELIOS/ PES), et l’envoi de convocations aux élus. En effet, d’un point de vue légal, lors d’un rassemblement d’élus pour chaque délibération prise, on retrouve une obligation d’envoyer les résultats à la préfecture. Il y a 12 ans, ces résultats étaient déposés sous forme de papier, puis fut passer la loi de dématérialisation des documents. Les collectivités ont dû s’équiper de plateformes afin d’envoyer rapidement et plus facilement l’ensemble de ces documents.

Les logiciels libres, des logiciels à ne pas négliger

Tout d’abord, un logiciel libre est un logiciel qui respecte la liberté d’utilisation. Cela veut dire que les utilisateurs ont la liberté de copier, distribuer, étudier, modifier et améliorer ces logiciels. Chaque individu peut donc faire évoluer le logiciel en fonction de ses besoins. Il faut faire attention à ne pas les confondre avec les freewares (logiciels gratuits) et les sharewares qui ne sont pas sensiblement les mêmes. Le principe du shareware est une version légère de test permettant à l’utilisateur d’avoir une idée du logiciel dans son ensemble pendant une période donnée. Il peut ensuite décider ou non d’acheter la version complète pour profiter de toutes ses fonctionnalités. De plus, l’une des principales caractéristiques des logiciels libres est la possibilité d’accéder aux codes sources. Ce qui n’est pas le cas avec les freewares, ni pour les sharewares, ni pour les logiciels propriétaires puisque leur code source est gardé secret.

ADULLACT un organisme qui prend de l’ampleur

Il y a 12 ans, lors du passage de la loi de dématérialisation des documents. ADULLACT ne fut pas prise au sérieux par le ministère. Face à ce changement les élus pensaient forcement devoir utiliser des plateformes à titre de propriétaire auprès de l’organisme privé : La caisse des dépôts et consignation. Mais aujourd’hui, le constat est de taille. Le logiciel de l’association est le premier sur le marché français en termes de raccordement des collectivités.

De plus, les collectivités sont aujourd’hui soumises à une obligation d’accessibilité. C’est-à-dire, l’obligation qu’un site soit facilement audible pour une personne aveugle, par exemple, pour l’ensemble de ses supports de communication et particulièrement leur site internet. ADULLACT a développé un logiciel libre permettant de mesurer le taux d’accessibilité d’une collectivité. Il suffit simplement de copier l’url du site web et le logiciel génère une note positive ou négative, permettant de se faire une idée rapide des modifications à prévoir pour le site web de la collectivité.

Cette journée fut très intéressante et très en lien avec notre formation Communication Publique et Outils Numériques et sera donc surement intégrée à la formation dès la rentrée prochaine !