Orienter sa recherche d’alternance

Depuis maintenant un an, la licence professionnelle communication publique et outils numériques offre à ses étudiants la possibilité d’effectuer leur formation en alternance. Cette nouvelle modalité peut être décisive quant au choix de la formation en études supérieures. La promotion 2020-2021 compte au total 6 alternants, chacun venant de parcours différents (DUT, BTS, Licence…). Ainsi les étudiants alternants ont entrepris au préalable une recherche d’alternance. Nous vous proposons de revenir plus en détail sur cette recherche afin de vous éclairer et de vous orienter sur la démarche à adopter. Les alternants de la promotion vous livrent les démarches qu’ils ont suivies.

Réussir la recherche de son alternance c’est possible

Avec la participation d’un étudiant alternant nous vous révélons comment cela est possible. Nous avons interrogé cet étudiant afin de comprendre sa démarche et de la partager avec vous.

Cibler et rechercher les entreprises en adéquation avec la formation

Il est vivement conseillé de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans votre recherche d’alternance. Ainsi, en ciblant vos recherches d’entreprises dans le secteur public, cela permettra de contacter des organismes les plus pertinents possibles et en lien avec la formation poursuivie.

Nous avons posé plusieurs questions à Killian alternant en LP CP&ON, nous vous communiquons ses réponses.

– Comment as-tu ciblé les entreprises qui correspondent à ton alternance ?

« En fonction de la licence professionnelle, c’est-à-dire des organismes publics mais aussi privés avec un intérêt public pour les citoyens selon moi. »

– Comment as-tu organisé ta recherche ?

« Je me suis basé sur le site de la mairie de Nancy via son annuaire, puis j’ai sélectionné les différentes organisations qui seraient le plus susceptibles de prendre en alternance. »

Ainsi, pour lancer une recherche d’alternance la plus efficace possible, il est essentiel d’assimiler les attentes de la formation afin d’obtenir un contrat d’alternance en cohésion avec les finalités demandées par le cursus.

Mettre à profit divers moyens pour un contact d’entreprise optimal

Il existe de nombreux moyens pour contacter les organismes et communiquer les candidatures à vos futurs employeurs. C’est pourquoi, il est primordial de se saisir de ces moyens pour soumettre vos candidatures à un grand nombre d’organismes afin de maximiser vos retours.

Notre alternant nous a détaillé sa démarche.

– Combien d’organismes as-tu contacté ?

« J’ai contacté environ 80 entreprises. »

– Comment les as-tu contactés ?

« Essentiellement par mail via les informations sur le site de la mairie de Nancy. »

– Quels supports as-tu utilisé pour rechercher les organismes ? (Réseaux sociaux, mail, téléphone…)

« Mail, téléphone, site de la mairie de Nancy… »

– Es-tu inscrit sur des réseaux sociaux professionnels ? Si oui cela t’a t’il aidé dans tes recherches ?

« Oui je suis inscrit sur LinkedIn et Indeed mais cela ne m’a pas vraiment aidé pour l’obtention de mon alternance. »

– As-tu communiqué ton CV ainsi que ta lettre de motivation autrement que par mail ?

« Uniquement par mail. »

– T’es-tu déplacé physiquement pour déposer une candidature ?

« Non. Habitant à Orléans lors de mes recherches, cela aurait été beaucoup trop compliqué pour moi. »

– Quelles difficultés as-tu rencontré lors de ta recherche d’alternance ?

« Les mails erronés qui ne reçoivent donc pas mes candidatures car l’annuaire n’est pas tout à fait à jour. » Il est recommandé de savoir exploiter tous les moyens afin d’établir le contact : mail, téléphone, formulaire de contact… Il est également recommandé d’effectuer des relances. N’hésitez pas à vous rendre directement à l’organisme pour lequel vous candidatez si vous en avez la possibilité ! Cette simple action met votre motivation et votre détermination en avant.

Organisation et méthode deux principes essentiels

Entreprendre une recherche d’alternance demande un travail d’organisation et de la méthode. Il est impératif pour les futurs alternants de structurer leur recherche afin d’éviter quelques erreurs comme par exemple de contacter deux fois le même organisme. Il faudra également gérer son temps, c’est-à-dire optimiser son temps de recherche et surtout débuter sa recherche au moment opportun.

Nous avons posé quelques questions sur le sujet, voici les réponses obtenues :

– Quand as-tu commencé ta recherche d’alternance ?

« Durant le mois de juin. »

– Comment as-tu procédé pour rédiger ta lettre de motivation ?

« J’ai commencé l’en-tête accompagné de l’objet, j’ai ensuite expliqué mon parcours et mon intention de poursuivre mes études en LP CPON brièvement. Puis j’ai mis en avant mes compétences acquises lors de mon BTS Communication. Par la suite, j’ai argumenté les raisons qui m’ont poussé à postuler en alternance chez eux, en quoi je leur serai utile et les qualités que j’ai pu développer lors de mes précédentes expériences professionnelles. Et enfin les formules de politesse et la signature. »

Rechercher une alternance exige de la préparation et de l’investissement. Il faut dégager les axes forts afin de se concentrer sur ceux-ci pour organiser sa recherche. De ce fait, la rédaction d’une lettre de motivation n’est pas à négliger, elle permet parfois de se démarquer auprès de certains recruteurs.

Bénéficier d’un réseau de relations, un atout pour décrocher un entretien

Vos relations peuvent aussi vous aider dans la recherche de votre alternance. Au sein de notre promotion, certains alternants ont déposé des candidatures et décroché des entretiens par le biais de leur réseau : le  soutien d’un professeur, d’une école ou encore la proposition d’une prolongation d’une ancienne alternance. Les possibilités sont nombreuses. Tous les moyens sont bons à prendre pour obtenir un retour favorable d’un organisme. C’est à vous de saisir cette opportunité pour réussir l’entretien et décrocher votre alternance.

Par conséquent, si vous disposez de relations ou d’un réseau professionnel, nous vous encourageons à tenter votre chance !

Les retours sur les candidatures

Quand viennent les retours de candidatures, cela peut parfois s’avérer être des moments difficiles. En effet, pas de retour de la part des organismes, refus ou encore cette fameuse phrase à laquelle tout le monde a droit : « Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à notre structure et me réserve le droit de garder votre candidature pour un éventuel poste à pourvoir ». Néanmoins, c’est à ce moment que vous devrez faire preuve de réactivité et rebondir dans vos recherches.

– Au bout de combien de temps as-tu obtenu une réponse favorable ?

« Au bout d’environ un mois. »

– Combien de retours favorables as-tu comptabilisé ?

« J’ai eu deux retours favorables, j’ai donc dû faire un choix. »

– Combien de retours défavorables ?

« Tout le reste de mes candidatures pour la plupart spontanées ont été refusées ou n’ont pas obtenu de réponse. »

Effectivement, le délai de réponse peut souvent se montrer interminable, mais en général les organismes fournissent des retours et c’est à vous également de ne pas hésiter à les relancer quand vous n’obtenez aucun retour.

D’autre part, vous pourrez aussi être amenés à faire un choix. Ce sera alors à vous de trancher en déterminant lequel de ces organismes correspond le mieux à vos attentes.

Préparer son entretien, un point qui demande de l’attention

Une fois la ou les réponses favorables obtenues, vient le moment de l’entretien. Un entretien demande de la préparation. C’est à ce moment que les recruteurs prendront la décision finale. Voici un retour d’expérience de la part d’un alternant ainsi que ses conseils. 

– As-tu été convié à un entretien au moment où tu as reçu une réponse positive ?

« J’ai obtenu une réponse positive durant le mois de juillet et ne pouvant pas me rendre à un entretien physique, j’ai eu un entretien par visioconférence. »

– Comment t’es-tu préparé pour le réussir ?

« J’ai relu ma lettre de motivation plusieurs fois afin de ne pas me perdre dans mes arguments et je me suis renseigné sur l’organisme en question sur internet. »

Peux-tu nous dire quels types de questions t’ont été posées lors de l’entretien ?

« C’étaient essentiellement des questions liées à mes compétences, si j’étais capable de travailler en autonomie, etc. »

– As-tu su répondre à toutes les questions posées ?

« J’ai su répondre à toutes les questions demandées même si je n’ai certainement pas répondu parfaitement partout. »

Un entretien est décisif pour la réponse à votre demande. En effet, dites-vous que vous n’êtes peut-être pas le seul à postuler. Lors de cet entretien il faut vous démarquer des autres concurrents. Pour cela, n’hésitez pas à vous vendre à l’aide de vos compétences, expériences… Maîtrisez votre CV et votre lettre de motivation.

De plus, n’oubliez pas qu’aujourd’hui les entretiens peuvent s’effectuer en distanciel (visioconférence), ce qui peut aider les plus timides ou encore éviter une montée de stress.

Concilier alternance et étude : un rythme à anticiper

Faire le choix de l’alternance impose un rythme un peu plus soutenu que celui d’un étudiant en formation initiale. Vous devez prendre en compte que, en tant qu’alternant, vous effectuerez un travail sur deux fronts. Vous fournirez un travail en tant qu’alternant et un travail en tant qu’étudiant. C’est pourquoi le rythme de la licence se révèle plus conséquent et la charge de travail peut parfois être considérable. Pas de panique ! C’est un rythme à adopter que nos alternants ont su prendre.

Certaines semaines sont davantage chargées que d’autres, mais les professeurs savent être conciliants.

Notre étudiant alternant vous raconte comment il vit son alternance et ses études.

– Arrives-tu à concilier études et travail facilement ?

« J’y arrive même si c’est parfois difficile, notamment lorsque l’on a une charge de travail importante ou lors des travaux en groupes, puisque les alternants ne peuvent pas être disponibles du lundi au mercredi. »

– Es-tu satisfait d’effectuer ta licence en alternance ?

« Aujourd’hui je suis heureux de réaliser la licence en alternance car même si je dois jongler entre le travail en entreprise et celui de l’IUT, cela me permet d’acquérir une réelle expérience professionnelle que je pourrai faire valoir à la fin de mes études. Mais aussi car la rémunération qui va avec me permet de faire mes études loin de ma région, sans avoir besoin d’aide et de vivre convenablement. »

– Recommanderais-tu aux futurs étudiants de la licence de la faire en alternance ?

« Selon moi oui car l’alternance apporte une réelle expérience professionnelle. C’est très apprécié par les recruteurs et c’est l’occasion de passer davantage à la pratique. »

Ainsi, faire le choix de la formation en alternance demande de concilier étude et alternance. C’est un rythme à saisir mais qui apportera beaucoup au cours de votre formation, notamment une expérience à valoriser sur votre CV lors de vos futures recherches d’emploi. De plus, vous avez un pied dans le monde professionnel, il n’est pas rare que votre structure d’alternance vous propose une prolongation de votre contrat ou un poste à pourvoir. Si vous souhaitez faire vos études en alternance, n’hésitez pas et lancez-vous !