Table ronde « Communiquer vers les seniors »

Notre première table ronde organisée autour du thème « communiquer vers les seniors » a eu lieu  jeudi 19 octobre en fin d’après-midi.

Les intervenants

Trois intervenants étaient présents :

  • Marie-Line Rubini, directrice de l’ONPA « Office Nancéien des Personnes Agées », association créée en 1971 ;
  • Francine Pierson, bénévole de cette même association et ex-professionnelle de la communication;
  • Johan Blanche, chef des projets de l’association « Un Toit Partagé ». 

Ces deux associations ont pour vocation d’aider les seniors. La première leur offrant des services plus généraux (aide à domicile, activités multimédia, activités sportives…) et la seconde leur proposant des colocations.

Le but de la table ronde

La table ronde fut l’occasion de parler des représentations sociales de la vieillesse. Il y a aujourd’hui une certaine forme d’âgisme qui est imprégnée dans les mœurs. En effet, les jeunes générations peuvent avoir des préjugés sur les plus anciennes concernant par exemple, leurs conditions physiques, leurs activités/centres d’intérêt… Pourtant, on se rend compte que les personnes, même les plus âgées, brisent souvent ses préjugés. Ils montrent qu’à tout âge, on peut se sentir jeune et on peut continuer à assouvir la plupart de ses besoins.

Le vieillissement

Le vieillissement est un concept faisant de plus en plus parler de lui. En effet la population a longtemps été schématisée sous la forme d’une pyramide des âges (le nombre de personnes jeunes ayant longtemps été plus important que le nombre de personnes âgées). Aujourd’hui, on vit de plus en plus vieux et il y a une certaine transition démographique, la pyramide s’élargissant au-dessus. (Voir schémas ci-dessous)

 

 

 

Avec le vieillissement constant de la population (d’ici 2050, la France comptera 20 millions de plus de 65 ans et plus de 200 000 centenaires) est mis en place le concept de “silver économie”; c’est à dire l’investissement économique envers les seniors est de plus en plus important  dans les domaines du service, de l’habitat, la santé ou encore le tourisme, les loisirs et la culture.

Quelle communication ?

Enfin, concernant la communication mise en place pour les atteindre, il faut être très vigilant à la sémantique. Il faut utiliser les bons mots et il ne faut pas ternir l’image des seniors en tombant dans le préjugé. Il faut également veiller à bien cibler les produits car chez les seniors, comme pour les jeunes, il existe plusieurs sous-catégories d’âge. 
Les seniors ont également, contrairement à ce qu’on pourrait penser, un rapport à la technologie de plus en plus prononcé. En effet, la tablette est leur premier outil d’accès à internet. Le smartphone est aussi de plus en plus utilisé par les seniors les plus jeunes.

Tom Kientzy et Théo Lemoine