La Semaine du goût, une campagne de communication publique ?

La Semaine du goût, une campagne de communication publique ?

Du 8 au 14 octobre 2018 se déroule la 29ème édition de la Semaine du Goût® en France. Rendez-vous incontournable de l’automne, de nombreuses animations sont proposées aussi bien par des organisations publiques que des entreprises privées. Nous nous sommes penchés sur ce rendez-vous afin de comprendre le rôle joué dans l’espace public.

Petit point historique

La première Journée du Goût ® a eu lieu à Paris en 1990 grâce aux industriels français du secteur du sucre qui souhaitaient redorer l’image du sucre. Cette époque voit alors émerger les produits « light » et les édulcorants.

Au fil des années, la « journée » devient « semaine ». Après 1994, la Semaine du Goût® s’étend à  toute la France et couvre de multiples secteurs d’activité : hôtellerie, restauration commerciale, collective et universitaire, lycées hôteliers, artisans des métiers de bouche, grande consommation… la Semaine du Goût® s’invite partout.

En 2003, cet évènement est placé sous le haut patronage du Ministère de l’agriculture de l’époque. Le ministère de l’Éducation nationale devient partenaire de l’événement.

Des objectifs d’intérêt général

Initialement, l’objectif était d’initier les consommateurs et surtout les enfants aux goûts des aliments.

Aujourd’hui, cette campagne affiche des objectifs plus proches de l’intérêt général tels que l’éducation au goût et la promotion de la diversité des goûts et des saveurs en mettant en avant les produits locaux et les terroirs… La « Semaine du Goût® » vise également à promouvoir un mode de vie équilibré et durable grâce à des comportements plus raisonnables en matière d’alimentation. Elle vise également à informer les consommateurs pour plus de transparence sur ce qui se trouve dans leurs assiettes.

Rendez-vous de référence, la « Semaine du Goût® » œuvre pour préserver la culture des patrimoines culinaires et le « bien manger ».

Mais un événement qui fait l’objet d’une marque déposée privée

La marque « Semaine du Goût® » est déposée à INPI en 2002 par HOPSCOTCH GROUPE. Il s’agit d’un groupe de conseil en communication français, spécialisé dans les relations publiques, l’événementiel, le numérique et le Web social. La protection couvre de nombreux produits et services : produits de l’imprimerie, produits agricoles et alimentaires, services de restauration, service d’agriculture, d’horticulture et de sylviculture.

Associé à La Semaine du Goût®, un label « Approuvé par les enfants » est lancé en 2013. Celui-ci est apposé sur des produits agro-alimentaires de marques telles que Sodebo, Picard, Andros… Cette mention amène à s’interroger sur la dimension commerciale et marketing que peut représenter la Semaine du Goût®.

Cette interrogation est d’autant plus légitime quand on sait que parmi les partenaires de la Semaine du Goût figurent des interprofessions et des entreprises de l’agro-alimentaire ou de la grande distribution, parmi lesquels le CNIEL, Interfel, Auchan, Président Professionnel, Nestlé Waters, Nespresso…

Des intentions différentes ?

On peut donc se demander si malgré les intentions affichées, l’intérêt général prime réellement dans les rendez-vous organisés dans le cadre de la « Semaine du Goût® ». Festifs et ludiques, ceux-ci ont su séduire les Français. Il ne s’agit pas de remettre en cause la volonté des collectivités publiques s’impliquant dans la Semaine du Goût® à œuvrer dans l’intérêt de tous. Mais qu’en est-il des industries alimentaires ? Quelles sont leurs véritables intentions ? La question reste ouverte.

 

Sources :
http://www.legout.com
http://www.hopscotch.fr/
https://bases-marques.inpi.fr/
https://www.consoglobe.com/semaine-du-gout-marketing-cg/1
https://www.consoglobe.com/semaine-du-gout-marketing-cg/2

La vie active, c’est maintenant

Par lpcpon

Comme chaque année, mi-mars est la période où les étudiants en Licence Professionnelle Communication publique et Outils numériques débutent leur stage. En effet, pour terminer et valider leur année, les étudiants de la LP CPON sont amenés à effectuer un stage d’application, d’une durée de 15 semaines dans le secteur public.

La promotion 2017 part pour 3 mois de stage!

Par lpcpon

Nous avons le plaisir de vous annoncer notre départ en stage

Effectivement comme chaque année, notre formation s’achève sur un stage de trois mois gratifié. Pour cette occasion nous avons décidé de réaliser une cartographie grâce à l’outil umap. Cette carte répertorie les différents organismes qui nous accueillent dés aujourd’hui pour une période qui s’étend jusqu’au 23 juin 2017.

Soyez curieux, n’hésitez pas à zoomer, survoler les épingles et cliquer pour découvrir les noms des différents organismes d’accueil.

 

 

Voir en plein écran

Les étudiants et le bénévolat

Par lpcpon
Les étudiants et le bénévolat

Le terme bénévolat reste encore mal connu et peut parfois être assimilé à du scoutisme ou une activité de retraité.

Même si les seniors continuent d’œuvrer massivement dans le monde associatif, de plus en plus d’étudiants s’investissent dans des domaines divers et variés, 26 % d’entre eux sont bénévoles (source OVE).

Plus qu’un tour d’horizon du bénévolat chez les étudiants, cet article vise à décrypter leur engouement et les bénéfices qu’ils en retirent.

Concepteur-réalisateur de produit multimédia

Par lpcpon
Concepteur-réalisateur de produit multimédia
Le concepteur-réalisateur de produit multimédias est un spécialiste de l’interactivité. Ses créations mêlent sons, textes et images. Son travail se fait en collaboration avec les graphistes, des auteurs, des développeurs et des web-designers. Il définit des concepts créatifs et peut avoir la charge de diriger l’un d’entre eux.

Zoom sur : Le CROUS de Lorraine

Zoom sur : Le CROUS de Lorraine

Un organisme au service des étudiants

Les Centres Régionaux des Œuvres Universitaires et Scolaires, connus plus simplement par le sigle CROUS sont un des moteurs de la vie étudiante.

Depuis leur création en 1955, ils ont pour vocation d’aider les étudiants. Une aide qui se traduit de bien des manières, notamment à travers les trois pôles les plus connus de tous : l’aide sociale, les logements étudiants et la restauration universitaire.

La LP-CPON have a chat with Nancy Numérique

La LP-CPON have a chat with Nancy Numérique

17h30, un mercredi soir de décembre, la pénombre et la pluie habillent la ville de Nancy.  Une petite voiture jaune file le long des rues.

Nous finissons par trouver une place pour nous garer rue Baron Louis. Nous avons rendez vous avec Olivier Nouveau, président de Nancy Numérique, qui nous accueille dans la Factory Digitale.

Après quelques marches, nous sommes accueillis dans un vaste et cosy open space. Une vingtaine de personnes s’affairent derrières leurs écrans.

Nous patientons sur un grand canapé moelleux, en découvrant de jolies prints disposés sur la table.

5 min plus tard, notre hôte nous salue et nous propose de l’accompagner dans une salle de réunion.