Témoignage de Mélissa Chicanaux : étudiante titulaire d’un BTS Management des Unités Commerciales

Etudiante de la promotion 2017/2018 de la Licence Professionnelle CP&ON, Mélissa Chicanaux n’a initialement pas un suivi un parcours orienté vers la communication. Elle a eu un cursus très varié et original. En effet, quelques années avant de rejoindre la licence, elle s’est rendue compte que la domaine de la communication était véritablement celui dans lequel elle souhaitait évoluer professionnellement. Son expérience prouve qu’il est tout à fait possible de rejoindre la licence, lorsqu’on vient d’un chemin différent mais que notre motivation et notre projet professionnel concordent avec les objectifs de la licence.

Quel a été ton parcours scolaire ?

Mélissa Chicanaux : “J’ai eu un CAP Prothésiste Dentaire, j’ai alors cherché du travail dans ce domaine pendant 1 an. Par la suite,j’ai trouvé un travail chez Flunch où je suis resté durant 3 ans. La dernière année, j’ai passé un DAEU A, en parallèle, ce qui correspond à un Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires; un équivalent du baccalauréat à dominante littéraire.

Ensuite, j’ai travaillé 2 ans en alternance chez EDF en faisant un BTS MUC (Management des Unités Commerciales). Dès le départ, je savais que je voulais travailler dans la communication, sauf que je me suis dit que j’avais beaucoup plus de chances de trouver une alternance avec ce BTS plutôt qu’en communication. Il y a quand même certaines similitudes au niveau de la réflexion stratégique, par exemple. Enfin, l’année dernière, j’ai travaillé en contrat aidé dans une association à Vandoeuvre-les-Nancy qui lutte contre le décrochage scolaire chez les jeunes. Je faisais de l’aide aux devoirs et je m’occupais de l’organisation pour les jeunes en classe primaire et les collégiens. C’est aussi ça qui m’a fait me rendre compte que je voulais évoluer plutôt dans le domaine public que dans le domaine commercial.”

Comment as-tu connu la licence ?

M.C. : “Une amie, qui l’avait suivie et avec qui j’étais bénévole pour un festival, m’en avait parlé et m’en avait vanté que du bien. Alors, je me suis dit que, comme je voulais poursuivre dans la communication et que je préférais que ce soit dans le domaine public, ça tombait bien ! Et donc, je me suis inscrite en formation continue du fait de mon parcours.”

Quel est ton projet professionnel ?

M.C. : “Je souhaiterais allier la communication et l’associatif. Je vais d’ailleurs faire mon stage professionnel au Secours Catholique. Je serai au contact des différentes équipes de bénévoles. Ma mission principale sera de voir comment elles utilisent les supports de communication et essayer d’établir une charte pour que tout le monde s’y réfère et communique de la même manière. Je serais aussi en charge de l’organisation d’un événement et je toucherai un peu à la PAO.”

Il est tout à fait possible de reprendre une licence en communication, même en venant d’une autre filière !

Quel est ton ressenti sur la licence ?

M.C. : “Cela correspond à mes attentes, je suis très contente de suivre cette formation. En plus, il y a des cours de com’ associative et de com’ culturelle : c’est ce qui m’intéresse. La licence me permet aussi de renforcer mes bases en PAO. C’est très important aujourd’hui d’avoir ces bases pour pouvoir travailler en communication dans n’importe quel secteur.”

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant venant d’un autre domaine de formation que celui de la communication, mais désirant évoluer dans ce milieu ?

M.C. : “Je lui dirais de ne pas se mettre de freins car il est tout à fait possible de reprendre une licence en communication, même en venant d’une autre filière. En revanche, je lui conseillerais de bien se renseigner sur la programmation web (Mooc ou autre alsacreation …) afin que ce soit un peu plus simple lors de la formation. Il y a une grande partie web qui n’est pas forcément évidente à comprendre.”

 

Propos recueillis par Elisa Rebulliot